Dakar, 27 nov (APS) – La déclaration tripartite de l’initiative “Action climatique pour l’emploi” signée lundi à Dakar, constitue “un grand pas dans la marche vers une transition écologique juste réussie”, a déclaré le ministre du Travail, du Dialogue social et des Relations avec les institutions, Samba Sy.

M. Sy intervenait lors de la signature de cette déclaration tripartite à laquelle a pris part Dramane Haïdara, directeur de l’équipe d’appui technique au travail décent de l’OIT pour l’Afrique de l’Ouest, représentant le Bureau international du travail (BIT).

Des représentants d’organisations patronales et de syndicats des travailleurs ont également participé à la cérémonie de signature.

Il s’agit précisément du Conseil national du patronat du Sénégal (CNPS), la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (CNES), la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS), l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (UNSAS), la Confédération des syndicats autonomes du Sénégal ‘CSA) et la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal-Force du changement (CNTS-FC).

“La déclaration tripartite pour une transition écologique juste au Sénégal s’appuie sur l’accord de Paris sur le changement climatique de 2015 qui définit des impératifs de transition juste pour la population active et de création d’emplois décents conformément aux besoins de développement national”, a expliqué Samba Sy.

Pour réussir cette transition écologique juste, a souligné le ministre, “les mandants tripartites ont très bien compris que l’engagement de tous et de chacun est un impératif”.

“C’est donc ensemble et en toute synergie que Gouvernement, patronat et organisations syndicales de travailleurs doivent agir pour faire de cette quête une réalité”, a-t-il ajouté.

“La dimension sociale de la transition écologique vise à matérialiser l’objectif de la déclaration du centenaire qui prône une transition juste vers un avenir du travail qui contribue au développement durable dans ses dimensions économique, sociale et environnementale”, a dit Dramane Haïdara, directeur de l’équipe d’appui technique au travail décent de l’OIT pour l’Afrique de l’Ouest.

M. Haïdara a indiqué que l’Organisation internationale du travail reste très attachée à la “promotion du travail décent et au renforcement du dialogue social”. “C’est ce qui explique qu’elle a très tôt compris la nécessité de prendre intégralement en compte les spécificités des différents mandants tripartites”, a-t-il poursuivi.

“La mise en œuvre des engagements pris par les différentes catégories de mandants permettra au Sénégal d’être en phase avec sa volonté exprimée à travers son adhésion à ‘l’Initiative action climatique pour l’emploi’ et d’accélérer son développement économique, social et environnemental”, a-t-il estimé.

Il a souligné que si la transition écologique est guidée par des principes d’équité, de justice sociale et de solidarité, elle peut aboutir à un développement économique et social harmonieux, plaçant l’humain au centre des priorités.

Selon lui, pour une exploitation écologiquement rationnelle, économiquement rentable et socialement profitable de ces ressources naturelles, seul un dialogue large et inclusif pourrait garantir le Sénégal d’une transition écologique juste.

CN/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Des participants au dialogue national proposent la date du 2 juin pour la présidentielle

Dakar, 27 fév (APS) – Les participants au dialogue national ont proposé à ce que le chef d…