Dakar, 4 juil (APS) – Le Programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (PACASEN), mis en œuvre depuis 2018 pour combler le déficit des collectivités territoriales en matière d’infrastructures de santé et d’éducation, a donné des résultats très satisfaisants, a déclaré mardi à Dakar son ministre de tutelle, Mamadou Talla.

En raison de ses bons résultats, la durée de son exécution sera prolongée d’un an, selon le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des territoires.

‘’Ce programme mis en œuvre depuis quatre ans nous donne satisfaction à tous points de vue […] Nous sommes très satisfaits, de même que les 124 collectivités territoriales bénéficiaires, qui ont constaté que beaucoup de réalisations ont été faites dans le domaine de l’éducation et de la santé’’ en termes d’infrastructures, a souligné M. Talla lors d’une réunion d’évaluation de ce programme gouvernemental.

‘’J’invite tous les participants à tirer les enseignements de cet exercice, surtout les structures qualifiées de performantes, qui doivent élaborer des stratégies de maintien et de pérennisation des acquis’’ du PACASEN, a-t-il dit lors de la réunion, en présence de membres du comité de pilotage du programme.

Les structures concernées par sa mise en œuvre et qualifiées de ‘’moins performantes’’ pendant l’évaluation doivent, selon le ministre, ‘’identifier les difficultés’’ liées à l’exécution du programme.

Le PACASEN est mis en œuvre depuis 2018 au profit de 124 collectivités territoriales, selon Mamadou Talla.

Sa mission est de faciliter la mise en œuvre de l’Acte 3 de la décentralisation, la réforme des collectivités territoriales en vigueur depuis 2014, en les dotant d’infrastructures sanitaires et scolaires, a-t-il rappelé.

Le programme devait arriver à terme cette année, mais sa durée d’exécution sera prolongée jusqu’en 2024, selon le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des territoires.

‘’Nous arrivons au terme de ce programme […] Il va être prolongé d’un an. A partir de 2026, une autre phase dénommée PACASEN 2 va être lancée’’, a-t-il dit.

Le PACASEN est financé avec 130 milliards de francs CFA de l’Etat du Sénégal, de la Banque mondiale et de l’Agence française de développement.

Il a connu des ‘’avancées significatives’’, a souligné Mamadou Talla, ajoutant qu’‘’il n’est pas exclu d’inclure les départements dans ce programme’’.

MFD/ESF/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL / Equipes nationales :  l’osmose entre les staffs en ligne de mire pour continuer à gagner

  Dakar, 15 avr (APS) – La Direction technique nationale (DTN) a réuni ce lundi…