Darou Salam, 26 mai (APS) – La grande mosquée de Darou Salam (Mbacké, centre), a été officiellement inaugurée  vendredi, en présence du Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, des autorités étatiques et plusieurs fidèles musulmans, a constaté un reporter de l’APS.

La prière inaugurale de cette mosquée a été précédée par une cérémonie officielle d’ouverture à laquelle a pris part une délégation gouvernementale conduite par le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome. Il était accompagné par ses collègues de la Fonction publique, Gallo Bâ, et de l’Industrie Moustapha Diop par ailleurs Maire de Louga.

Des milliers de musulmans notamment des fidèles mourides, ont assisté à cette prière inaugurale de la grande mosquée de Darou Salam.

Un dispositif sécuritaire composé d’éléments du Groupement mobile d’intervention était visible aux alentours et à l’intérieur de l’édifice.

Prenant la parole lors de la cérémonie officielle d’ouverture, Antoine Diome a adressé les remerciements du chef de l’État au Khalife de Darou Salam Serigne Abo Mouhamed Mbacké, mais également au bâtisseur de cet imposant édifice Serigne Abdoulaye Dia, opérateur économique et directeur général de la firme Senico.

Devant le khalife général des Mourides, Antoine Diome a présenté le bienfaiteur Serigne Abdoulaye Dia comme  “un exemple de patriotisme”.

Serigne Ahmadou Badawi Mbacké, président du Complexe Cheikh Ahmadoul Khadim pour l’éducation et la formation (CCAK-EF), ainsi que d’autres figures religieuses ont pris part à cette prière inaugurale dirigée par l’imam Serigne Fallou Mbacké, fils de Serigne Abdou Khadr Mbacké, sur instruction du Khalife des mourides.

Considérée comme la première ville fondée par Cheikh Ahmadou Bamba, dans les années 1880, Darou Salam abrite aujourd’hui le mausolée de Mame Cheikh Anta Mbacké (1865-1941) dit “Borom Gawane”, qui fut un fidèle compagnon du fondateur du mouridisme.

Darou Salam (La maison de la paix, en Arabe) fut la première capitale du mouridisme. Elle fut fondée en 1884 par Cheikh Ahmadou Bamba lui-même. Le fondateur du Mouridisme y résida pendant deux années. Ses illustres fils, Serigne Mouhamadou Moustapha et Serigne Fallou Mbacké ont vu le jour à Darou Salam.

CGD/MD/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Journée ville-morte : une ambiance habituelle au marché central de Diourbel

Diourbel, 27 fév (APS) – La journée ville-morte décrétée par ‘’Aar Sunu election’’ (Protég…