Tivaouane, 31 mai (APS) – Une station de traitement et de valorisation de boues de vidange a été inaugurée, mercredi à  Tivaouane, a constaté l’APS.

La cérémonie a eu lieu en présence de représentants de la municipalité, de l’ONAS et de plusieurs partenaires, dont la représentante pays de Global Green Growth Institute (GGGI), qui a grandement contribué aux plans technique et financier à la réalisation de ce projet.

Selon Bécaye Diop, directeur général de Delvic Sénégal, qui exploitera la nouvelle station, ce projet vient répondre à une demande formulée depuis longtemps à l’endroit de l’ONAS.

Cette infrastructure a été initiée par la commune de Tivaouane, en partenariat avec l’ONAS et GGGI.

L’originalité de cette station, comparé aux équipements de ce genre en Afrique, qui sont généralement des stations de traitement de boues de vidange, réside dans le fait que celle de Tivaouane est prévue pour valoriser ces boues de vidange.

”Le traitement n’est qu’un préalable à la valorisation et c’est l’esprit de l’économie circulaire’’, a dit le responsable de Delvic Sénégal, avant de relever : ‘’c’est une première, je dirais pas au Sénégal, mais en Afrique”.

”J’ose espérer, a-t-il dit, que cette première expérience du Sénégal et, en tout cas, de l’Afrique subsaharienne, va faire des émules, c’est-à-dire, pousser les autorités publiques à  s’inspirer de ce projet, pour dorénavant construire des stations de valorisation des  boues de vidange’’.

Assana Magagi Alio, directrice pays de GGGI au Sénégal a dit espérer une mise à l’échelle nationale, après que les villes  Tivaouane,Touba et Dakar en ont déjà bénéficié.

Elle a exprimé sa reconnaissance à l’endroit du grand Duché du Luxembourg, pour sa contribution à ce projet permettant de jeter les bases d’une gestion intégrée des déchets, à travers plusieurs actions structurées.

Elle compte sur la mise au point d’une méthodologie et d’outils de mesure des gaz à effet de serre, le développement de la stratégie Touba ville verte et sa feuille de route, la capitalisation du tri dans 200 ménages à Touba.

Selon la représentante-pays de GGGI, une unité de traitement d’une capacité de trois tonnes par jour, sera réceptionnée dans quelques mois.

Assana Magagi Alio note que l’installation d’une station solaire de 24 KW pour couvrir 90% des besoins énergétiques, va assurer la transition du traitement vers la valorisation des boues de vidange de Tivaouane.

Elle constitue une grande étape de franchie dans la dynamique visant à faire des stations de vidange et de traitement une réalité, qui profitera grandement aux régions à vocation agricole.

MKB/ADI/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COMMERCE-APPEL / L’Association des boutiquiers-détaillants appellent à des assises nationales du commerce

Thiès, 19 mai (APS) – L’Association des boutiquiers-détaillants du Sénégal (ABDS) a …