Diamniadio, 31 mai (APS) – Le Sénégal ne produit que 48 pour cent de ses besoins en lait, le déficit étant comblé par des importations de lait en poudre, a révélé la directrice des industries animales au ministère de l’Elevage, Dr Fatou Cheikh Dione.

Le Sénégal produit 280 millions de litres de lait par an, alors que ses besoins sont estimés à 580 millions de litres, a-t-elle dit lors de la célébration de la Journée mondiale du lait, organisée à la sphère ministérielle Ousmane Tanor Dieng, à Diamniadio.

Cette année, la journée est axée sur le thème : ‘’La chaine de valeur lait local dans la stratégie de souveraineté alimentaire’’.

‘’Nous devons tirer les leçons de la crise sanitaire de la Covid-19 et de la guerre en Ukraine pour apprendre à être résilients et produire ce dont nos populations ont besoin mais également consommer ce que nous produisons’’, a-t-elle dit.

La directrice des industries animales estime que ‘’la principale stratégie pour arriver à l’autosuffisance en lait [passe par] l’amélioration de la production avec des mécanismes mis en place par l’Etat, en relation avec l’Association nationale pour l’intensification de la production laitière’’.

Dans le cadre de ce partenariat public-privé, dit-elle, plus de 4000 génisses à potentiel laitière ont été importées pour améliorer la productivité en lait. ‘’Cela a impacté le volume d’importation du lait en poudre, qui a connu une baisse de 37%’’, a-t-elle relevé.

Elle a rappelé que ‘’le lait est stratégique et multidimensionnel, du fait de son importance nutritionnelle, économique’’. En effet, ‘’dans les territoires pastoraux, le lait joue un rôle important en termes de création de revenus et d’emplois pour les jeunes’’, a-t-elle dit.

En général du ressort des femmes, le lait est produit et commercialisé par des groupements pour certes l’autoconsommation, mais elles investissent aussi parfois les revenus générés dans l’éducation et la santé de leurs enfants, a-t-elle souligné.

La célébration de la journée mondiale du lait a été un cadre propice d’échanges et de concertation entre les acteurs de la filière sur les stratégies à mettre en œuvre pour une souveraineté en la matière.

Les femmes actives dans la filière, notamment dans la transformation des produits laitiers, ont exposé du lait caillé, des fromages et d’autres produits dérivés du lait, dans une quinzaine de stands dressés dans l’un des parkings de la sphère ministérielle.

ADL/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PRESSE-REVUE / La baisse des prix des denrées en exergue

Dakar, 14 juin (APS) – Les quotidiens parvenus vendredi à l’APS traitent princ…