Dakar, 29 nov (APS) – L’augmentation de la population mondiale va entraîner une forte demande des produits de consommation provenant de la mer, une situation que les États doivent gérer en étant ‘’beaucoup plus créatifs’’ et en recourant à l’aquaculture, a suggéré le ministre sénégalais des Pêches et de l’Économie maritime, Papa Sagna Mbaye.

‘’La population mondiale augmente. Il faut approvisionner les populations en produits halieutiques. Face à cette situation, nous devons être beaucoup plus créatifs’’, a dit M. Mbaye.

Il estime que le recours à l’aquaculture est nécessaire pour y arriver.

‘’Dakar sera un hub maritime et notre économie sera boostée’’, a-t-il prédit lorsque les députés examinaient le budget de son ministère pour l’année prochaine.

‘’Nous connaissons l’importance de la pêche pour l’économie, les rentrées de devises, le transport, la transformation et l’emploi’’, a dit son collègue Mamadou Moustapha Ba, chargé des Finances et du Budget.

M. Ba considère la pêche comme l’un des moyens par lesquels le Sénégal atteindra sa souveraineté alimentaire.

Selon lui, c’est pour cette raison que l’État a augmenté de 71 % le budget alloué au ministère des Pêches et de l’Économie maritime en termes de crédit de paiement.

Ces crédits sont passés de 21,47 milliards en 2023 à 36,72 milliards en 2024. Les autorisations d’engagement dudit ministère s’élèvent à 50 milliards 731 millions 723 mille 268 francs CFA.

SG/ESF/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-NECROLOGIE / Décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey

Bambey, 27 fév (APS) – Le président des communicateurs traditionnels de Bambey (cent…