Ziguinchor, 9 nov (APS) – L’intersyndicale de l’hôpital de la paix de Ziguinchor (sud) a tenu, jeudi, un sit-in pour dénoncer entre autres points “le déficit de fonctionnement des services, l’étroitesse des locaux avec une capacité litière faible et la faiblesse de la subvention d’exploitation”, a constaté l’APS.

“Les travailleurs sont confrontés à plusieurs difficultés qui impactent négativement la qualité de la prise en charge des populations. Ces difficultés se traduisent d’abord par l’étroitesse des locaux avec une capacité litière faible”, a déploré le représentant de l’intersyndicale de l’hôpital de la paix de Ziguinchor, Marc Manga.

“Aujourd’hui, notre service d’hospitalisation de chirurgie a seulement 15 lits pour beaucoup de spécialistes ( chirurgie viscérale, l’urologie, l’orthopédie, l’ophtalmologie , la neurologie entre autres). Et, le service d’hospitalisation de médecine n’a que 22 lits pour les spécialistes en maladies infectieuses ( cardiologie , dermatologies, neurologie, pneumologie entre autres)”, a t-il signalé.

Il a également cité un “déficit réel en bureau de consultation à l’hôpital de la paix”. “Nous avons seulement un bloc opératoire de trois salles avec la spécialisation chirurgicale”, a dit M. Manga. Pour la faiblesse de la subvention d’exploitation, a t-il soutenu, “il s’agit de la plus petite subvention d’exploitation parmi tous les autres hôpitaux de niveau 2 du Sénégal”.

 

“À l’hôpital de la paix de Ziguinchor, il y a un plan d’assainissement défectueux entraînant des inondations des services et l’étanchéité de la toiture fortement défectueuse avec un suintement dans tous les services durant l’hivernage”, a ajouté Marc Manga. Selon lui, “il y a également un déficit de fonctionnement des services de l’hôpital de la paix de Ziguinchor lié à un déficit de matériels de base”.

“Nous constatons une absence de produits d’urgence alimentaire à l’hôpital, une rupture fréquente des intrants, une radiographie standard en panne depuis plus de six mois, une dette considérable vis à vis des fournisseurs et vis à vis du personnel avec plus de 24 mois d’arriérés de payement des prix et des indemnités et une irrégularité du payement des encours allongeant ainsi la dette”, a encore déploré Marc Manga.

Pour lui, “malgré les efforts consentis par l’administration et les acteurs sociaux, les problèmes structurels, la faiblesse de la subvention et la dette engagent le pronostic de l’hôpital de la paix de Ziguinchor”.

“L’intersyndicale rappelle aux autorités leur obligation en matière de politique de santé et exhorte l’État à apporter des solutions immédiates et durables aux problèmes de la structure en réaffirmant sa volonté d’assurer la qualité des soins”, a indiqué le représentant de l’intersyndicale de l’hôpital de la paix de Ziguinchor qui regroupe le syndicat autonome des médecins du Sénégal, le syndicat national des travailleurs de la santé et le syndicat unitaire de travailleurs de la santé et de l’action sociale.

Érigé en établissement public de santé de niveau 2, l’hôpital de la paix de Ziguinchor d’une surface de 4.000 mètres carrés, a été inauguré par le président de la République le 21 février 2015 avec une capacité de 126 lits. Il compte à ce jour 35 médecins dont 23 universitaires, dix professeurs agrégés, cinq maîtres assistants et 152 personnels paramédicaux.

Interpellé sur le mouvement d’humeur de ses employés, le directeur de l’hôpital de la paix de Ziguinchor , Moussa Sène dit ne pas vouloir en parler pour le moment.

MNF/ADC

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION-EXAMEN / Linguère: 3588 candidats inscrits au CFEE et à l’entrée à sixième

Linguère,  21 juin (APS) – Le département de Linguère (Nord) enregistre 3588 candida…