Kédougou, 25 juil (APS) – Le service chirurgie du centre hospitalier régional Amath Dansokho de Kédougou (sud-est), a enregistré plus de 10.000 consultations durant le second semestre 2022, a indiqué à l’APS, son chef, le docteur Mouhamadou Wade.

”Plus de dix mille consultations en chirurgie ont été enregistrées dans le centre hospitalier Amath Dansokho de Kédougou durant le second semestre 2022”, a dit M. Wade dans un entretien avec l’APS, le médecin-gynécologue.

”À partir de 2023, nous avons eu une tendance vraiment haussière concernant les consultations, les opérations chirurgicales et les urgences obstétricales.”, a-t-il ajouté, rappelant que cinq mille patientes avaient été prises en charge au cours de l’année 2022.

Le service gynécologie de la maternité de l’hôpital régional de Kédougou a enregistré cinq décès maternels liés notamment à un retard d’évacuation, de consultation et de prise en charge.

Il a expliqué que les décès maternels sont liés au fait que la banque de sang de l’hôpital n’est pas fonctionnelle de même que le service de réanimation. Selon lui, ”ces tous ces éléments qui ont provoqué ces décès”.

Le docteur Mouhamadou Wade a révélé que les pathologies qui sont responsables des décès maternels sont : l’anémie, le diabète et l’hypertension artérielle.

Il a indiqué que 80% des malades évacués vers le centre hospitalier régional de Kédougou viennent des zones périphériques et des villages les plus reculés. Il envisage d’organiser, en rapport avec les relais communautaires, des causeries et des émissions radiophoniques pour sensibiliser les populations des zones les plus reculées, sur les causes liées aux décès maternels et le retard de la prise en charge.

Toutefois, il s’est félicité de l’amélioration nette de la prise en charge grâce à la coopération entre l’hôpital et les facultés de médecine, pour accompagner le travail des gynécologues.

”Depuis janvier, le service chirurgie a reçu deux médecins anesthésistes et un technicien anesthésiste va nous rejoindre bientôt. La maternité de l’hôpital va se retrouver pour une première fois, avec cinq médecins spécialistes’‘, a-t-il salué.

L’hôpital Amath Dansokho, bâti sur une superficie de 12 ha, avait été inauguré en fin mai 2021. Il dispose de services spécialisés et d’un plateau technique capable de garantir aux populations de la région des soins de qualité.

PID/AB/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-CULTURE / Une forte tonalité internationale pour les Itinéraires artistiques de Saint-Louis

Saint-Louis, 15 avr (APS) – La dixième édition des Itinéraires artistiques de Saint-…