Dakar, 20 fév (APS) – Le chanteur et compositeur franco-sénégalais Hervé Samb, qui a à son actif une centaine d’albums et de collaborations nationaux et internationaux, a annoncé sa décision d’arrêter sa carrière de sideman dans l’objectif de se concentrer sur ses projets personnels.

 

‘’Je suis dans une phase où je me recentre sur Hervé Samb. J’ai arrêté ma carrière en tant que sideman’’, a dit l’artiste dans une interview publiée lundi par le quotidien L’Observateur.

Le sideman est un musicien professionnel sollicité pour enregistrer avec un groupe de musique dont il n’est pas membre permanent.

Le compositeur annonce travailler sur des ‘’projets réellement personnels’’.

Il vient de sortir son sixième album solo intitulé ‘’Jolof’’, un disque ‘’joyeux teinté de messages à la fois positifs, sérieux et universels, qui donne envie de découvrir le Sénégal’’. ‘’Je continue l’expérimentation. Il existe beaucoup d’autres projets, je n’ai pas envie de vendre la mèche. J’en suis vraiment au début et on ne finit jamais d’apprendre’’, a-t-il dit.

Le musicien franco-sénégalais, dont la carrière a connu plusieurs phases, celle de ‘’l’apprentissage et de l’expérimentation’’, par exemple, estime avoir accompagné beaucoup d’artistes et fréquenté de nombreux studios.

‘’J’ai bientôt 30 ans de carrière et tout s’est fait naturellement. J’ai eu énormément de chance d’avoir été contacté et approché par des gens, pour ce que j’étais. Les gens se sont intéressés à moi parce que j’avais quelque chose de particulier. Il y a toujours eu un énorme échange, ils sont devenus des amis […] J’ai énormément grandi en accompagnant ces sommités musicales’’, a dit l’artiste.

Guitariste de jazz, Hervé Samb a joué avec de grosses pointures de ce genre musical, dont Marcus Miller, avec qui il a partagé la scène de l’Olympia.

Samb a aussi réalisé des albums de Toni Green et Lisa Simone. Il a contribué au disque ‘’Climat’’, du Sénégalais Oumar Pène, et a accompagné les artistes maliens Amadou Bagayoko, Mariam Doumbia (groupe Amadou et Mariam), Oumou Sangaré et Salif Keïta.

Après son album solo ‘’Téranga’’, sorti en 2018, il revient avec ‘’Benn’’ (Un) en 2021 et le tout dernier, ‘’Jolof’’.

Bien que sa base soit le jazz, le musicien explore plusieurs rythmes. Naviguant entre le mandingue, le blues et les sonorités de la kora, il a forgé son propre style dit ‘’jazz-sabar’’.

 

FKS/ASG/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi...

SENEGAL-MEMOIRE-CULTURE / Un expert propose de faire de l’île de Gorée un centre mondial de l’esclavage

Dakar, 2 juin (APS) – Le diplomate Doudou Diène, ancien rapporteur spécial à l’Organ…