Dakar, 20 fév (APS) – Le président de la transition guinéenne, le général Mamadi Doumbouya a annoncé, lundi, la dissolution par décret du gouvernement dirigé par Bernard Goumou, a appris l’APS de l’Agence guinéenne de presse.

‘’(…) Le gouvernement est dissout (…). La gestion des affaires courantes sera assurée par les directeurs de cabinet, secrétaires généraux, les secrétaires généraux adjoints jusqu’à la mise en place d’un nouveau gouvernement’’, a déclaré à la télévision publique guinéenne le ministre secrétaire général de la présidence guinéenne.

Le général de division, Amara Camara, était entouré du chef d’état-major général des armées, le général Ibrahima Sory Bangoura et de plusieurs membres du Comité national de rassemblement pour le développement (CNRD).

Dans un communiqué de la présidence guinéenne signée par le général Bangoura, cinq ‘’mesures conservatoires’’, à l’attention des membres du gouvernement dissous, sont prises,

Elles concernent la ‘’restitution de véhicules de service et d’escorte des membres du gouvernement dissous au garage du Gouvernement sans délais’’, le ‘’gel des comptes bancaires’’, la ‘’restitution de tous les documents de voyage au Secrétariat général de la Présidence’’, la ‘’remise des cachets aux intérimaires désignés’’ et la ‘’démobilisation de tous les gardes du corps et aides de camp’’.

Des intérimaires sont nommés et invités à une séance de travail mardi dans la salle de réunion du Secrétariat général de la présidence guinéenne, indique-t-on dans le texte.

‘’Le Haut commandant de la Gendarmerie et le Directeur général de la Police sont chargés de prendre toutes les dispositions pour mettre des tampons au niveau de tous les départements jusqu’à la prise en main totale des intérimaires’’, ajoute le communiqué.

Le chef de la junte guinéenne, le général Mamadi Doumbouya a pris le pouvoir suite à un coup d’Etat contre Alpha Condé, le 5 septembre 2021.

Le 16 juillet 2022, il nomme Bernard Goumou Premier ministre par intérim, en remplacement de Mohamed Béavogui, avant de le confirmer le 20 août de la même année.

Selon une promesse faite à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), en octobre 2022, la durée de la transition doit durer 24 mois avant un retour à l’ordre constitutionnel.

Un nouveau Premier ministre n’a pas encore été nommé et la date de la formation d’un nouveau gouvernement n’a pas été annoncée.

ABB/ASB/SBS/

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-CULTURE / MASA 2024 : une édition pour assumer la ‘’fonction économique’’ de l’évènement, selon son directeur général

Dakar, 12 avr (APS) – La 13e édition du Marché des arts et du spectacle d’Abidjan (MASA), …