Dakar, 14 sept (APS) – Le directeur général du Projet de promotion de la gestion intégrée et de l’économie des déchets solides (PROMOGED), Ibrahima Diagne, a annoncé jeudi le lancement d’un programme de formation destiné à outiller les acteurs des collectivités territoriales sur la gestion des déchets solides.

‘’Ce programme de formation des élus locaux et des techniciens des collectivités territoriales sera lancé au mois d’octobre prochain’’, a dit M. Diagne, lors d’un atelier d’échange axé sur les dispositions du projet de loi d’orientation pour une gestion intégrée et durable des déchets solides au Sénégal.

Cet atelier est organisé conjointement avec l’Association des maires du Sénégal (AMS) et s’inscrit dans le cadre du dialogue des parties prenantes à la dynamique participative et inclusive des élus territoriaux.

‘’Cette formation va impacter plus de 700 acteurs des collectivités territoriales et permettra à chaque représentant des communes d’impacter la prise en charge de la gestion des déchets, au niveau communal ‘’, a-t-il-ajouté.

Ibrahima Diagne a indiqué que des rencontres communautaires ont été organisées par le PROMOGED avec les communes, dans le but de mieux les impliquer dans la gestion de leurs déchets. ‘’Ces rencontres ont mobilisé plus de 18.000 participants’ ’, a-t-il précisé.

‘’Nous avons organisé en collaboration avec les élus locaux des forums. Aujourd’hui, nous sommes à plus 155 forums avec plus de 18. 000 participants. C’est pour vous dire que nous privilégions une gestion inclusive et durable’’, a encore souligné Ibrahima Diagne.

Le président de l’Association des maires du Sénégal, Oumar Bâ, estime que la gestion des ordures est une affaire de proximité  qu’il faut confier aux collectivités territoriales. Maire de la commune de Ndiob, dans la région de Fatick, il pense qu’elles sont mieux placées pour assurer une bonne gestion des déchets solides.

‘’Nous devons faire émerger dans les territoires des unités de transformation, des unités de transformation du plastique et de compostage, si nous voulons être efficaces dans la gestion des déchets’’, a-t-il encouragé, relevant que les ordures peuvent être sources de revenus et de création d’emplois.

Le PROMOGED est mis en œuvre par l’Etat du Sénégal avec l’appui financier et technique de la Banque mondiale, de l’Agence française de développement, de l’Agence espagnole pour la coopération internationale et de la Banque européenne d’investissement.

ABD/AB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-CULTURE / Le nouveau bâtiment bioclimatique du Goethe-Institut Sénégal sera livré en 2025

Dakar, 21 mai  (APS) – Le nouveau siège de l’Institut Goethe Sénégal dont l’ou…