Dakar, 26 juin (APS) – La réclusion criminelle à perpétuité a été requise lundi à l’encontre d’un ex-gendarme rwandais, naturalisé français pour son implication supposée dans le génocide rwandais de 1994, ont rapporté plusieurs médias.

Le procès pour ‘’génocide et crimes contre l’humanité’’ de Philippe Hategekimana, naturalisé français sous le nom de Philippe Manier a démarré le 10 mai devant la Cour d’assises de Paris.

Le verdict est attendu mercredi, ont indiqué les sources médiatiques

‘’M. Manier est auteur de génocide et de crimes contre l’humanité’’, a soutenu Céline Viguier, une des deux avocates générales, pour qui l’ex-gendarme rwandais ‘’n’est pas un +petit poisson+’’.

‘’Ce n’est pas un simple exécutant, mais un maillon fondamental de la mise en œuvre du génocide’’, des Tutsis au Rwanda en 1994, a-t-elle insisté.

Cet ancien sous-officier n’est pas le premier Rwandais à être jugé dans l’hexagone pour des faits liés au génocide des Tutsis.

Un capitaine de la garde présidentielle rwandaise et deux maires avaient été condamnés en France respectivement à 25 ans de prison et à la perpétuité. Un ancien préfet et un ex-chauffeur d’hôtel ont fait appel de leur condamnation.

Aujourd’hui âgé de 66 ans, Philippe Hategekimana, naturalisé français en 2005, a formellement nié les accusations portées à son encontre.

Entre 800 000 et 1 000 0000 de Tutsi et de Hutu modérés ont péri lors du génocide rwandais de 1994.

ABB/AKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

MONDE-SANTE / A Genève, Docteur Ibrahima Sy présente les innovations mises en œuvre par le Sénégal

Genève 27 mai (APS) – Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Docteur Ibrahi…