Tivaouane, 8 sept (APS) – Le directeur général de l’Office national de l’assainissement (ONAS) Mamour Diallo a assuré que ses services ont pris toutes les dispositions pour que le Gamou de Tivaouane, prévu dans une vingtaine de jours, “ne soit pas perturbé par les eaux de pluie”.

Les travaux de construction du réseau de drainage des eaux pluviales dans la ville de Tivaouane “avancent à un très bon rythme” et devraient pouvoir soulager les points bas de cette localité qui reçoit chaque année des milliers de fidèles lors du Gamou”, a dit le directeur général de l’ONAS.

Mamour Diallo était en visite, jeudi, dans la cité religieuse pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux d’assainissement et exhorter ses services à les accélérer à l’approche du Mawlid.

Il a noté que la réalisation du système de drainage des eaux pluviales sur lequel l’ONAS a collaboré avec la mairie de Tivaouane, “avance à un très bon rythme”.

Le Gamou ou Mawlid, célébrant la naissance du Prophète Mohamed (PSL) aura la particularité cette année de se dérouler en hivernage.

Le réseau de drainage porte sur 21 points inondables qui ont été identifiés dans la cité religieuse et “si le travail est fait et bien conduit, inchallah, ces zones-là pourront être traitées sans grosses difficultés avant le Gamou”, a dit Mamour Diallo.

“Le Gamou arrive dans une vingtaine de jours. C’est un évènement national. Son excellence le président de la République nous a donné (des) instructions, pour que toutes les mesures soient prises pour un déroulement sans anicroches“ de cette manifestation religieuse,” a renseigné Mamour Diallo, qui avait été reçu auparavant par le Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour.

Il a  affirmé que la ville de Tivaouane a toujours été une “préoccupation de premier  plan”dans les politiques d’assainissement  définies par le président de la République.

C’est ainsi que, dans le cadre du projet des 10 villes, un investissement de 4,3 milliards FCFA a été consenti dans la cité religieuse, a-t-il poursuivi, relevant que les travaux concernant le volet eaux usées, ont été réalisés à “plus de 97%”.

Selon Mamour Diallo, il ne reste plus que quelques réglages dans ce projet qui a permis à l’ONAS de faire un raccordement sur 16 km à l’intérieur de la ville et d’impacter plus de 1 500 ménages. “Il restait 45  km et ils seront raccordés avant le Gamou”, a-t-il rassuré.

L’ONAS a bénéficié de l’appui nécessaire pour effectuer 100 branchements supplémentaires à Tivaouane, a dit Diallo.

La délégation de l’ONAS a visité le grand bassin de Tivaouane, devenu l’exutoire de toutes les eaux usées de la cité religieuse, et dont il est prévu l’élargissement, pour répondre aux besoins de la ville, en perpétuelle expansion.

En attendant le démarrage des travaux, prévu pour bientôt par l’ONAS, des mesures conservatoires ont été prises, à travers l’installation d’une motopompe d’une capacité de 2 400 mètres-cubes, prête à l’emploi, en cas de pluie.

“Notre mission est de  faire de sorte  que les impacts des inondations soient réduites et qu’on puisse faire un Gamou sans difficultés”, a-t-il dit.

MKB/ADI/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-SOCIAL / Conflit minier à Kanel : la société civile locale à la recherche de ”solutions adéquates”

Hamady Hounaré (Kanel), 15 avril (APS) – Des mouvements citoyens sont mobilisés aupr…