Toubacouta, 24 avr (APS) – Les bénéficiaires du “projet emplois verts pour les femmes et les jeunes dans le Delta du Saloum” ont été sensibilisés sur la promotion de l’entrepreneuriat vert en vue de relever les défis du changement climatique.

Ce projet piloté par l’OIT était, mardi, au menu d’un forum des jeunes et des femmes âgés de 18 et 35 ans, du département de Foundiougne, engagés dans l’apiculture et l’élevage de mollusques dans la mangrove du Delta du Saloum.

“Nous avons rencontré les bénéficiaires du projet pour les sensibiliser sur l’ensemble des activités menées autour de la mangrove. L’objectif, c’est d’améliorer à terme, les chaînes de valeurs apicole et élevage de mollusques”, a expliqué le chef du projet, Eli Maxime Sogbossi.

Ce projet mis en place grâce à l’Organisation internationale du travail (OIT) vise 2.000 bénéficiaires. Son coût est de 4 millions d’euros, soit 2, 623 milliards de francs CFA pour une durée de trois ans.

Selon le chef de projet, il s’agit d’apporter des changements systémiques en accompagnant la création d’emplois économiques et écologiques des écosystèmes de la mangrove.

Ainsi, les bénéficiaires vont avoir accès aux prestations de protection sociale qui réduira les risques auxquels ils sont confrontés, a indiqué Eli Maxime Sogbossi.

Le sous-préfet de Toubacouta, Amath Saiko Ly, a salué, pour sa part, l’impact positif du projet emploi vert qui va renforcer la résilience climatique au sein de l’écosystème du delta du saloum.

“Le projet va améliorer la qualité de vie des femmes et des jeunes bénéficiaires en leur offrant des opportunités économiques stables et pérennes. Au-delà, il va également renforcer la résilience climatique de sein de l’écosystème très menacée”, a-t-il dit.

SDI/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Ziguinchor : une table ronde sur les obstacles à l’accès des jeunes à la terre

Ziguinchor, 24 mai (APS) – Une table ronde sur les défis auxquels sont confrontés le…