Dakar, 4 mai (APS) – Le sixième Forum mondial sur l’économie sociale et solidaire, qui s’est ouvert jeudi à Dakar, invite à ‘’repenser’’ le système économique conventionnel, qui se révèle de plus en plus vulnérable.

‘’La nouvelle génération nous invite à penser différemment en donnant le primat à l’humain à travers une économie plus respectueuse du vivant’’, a dit le président du forum, Pierre Hurmic, également maire de Bordeaux (France).

M. Hurmic s’exprimait à l’ouverture du sixième Forum mondial sur l’économie sociale et solidaire (ESS), en présence du président de la République, Macky Sall, du maire de Dakar, Barthélémy Dias, et de la ministre chargée de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire, Victorine Ndèye.

Ce forum est un réseau mondial de l’économie sociale et solidaire, une plateforme de ‘’partage des visions et des expériences’’ par la coopération, et une coopération fondée sur des partenariats multilatéraux pour un ‘’monde inclusif, équitable et plus humain au profit de tous’’, lit-on sur son site Internet.

‘’La transition de l’économie ‘informelle’ vers des économies collectives et durables pour les territoires’’ est le thème de cette rencontre internationale.

Elle est organisée par la mairie de Dakar, le Réseau des acteurs et des collectivités territoriales pour l’économie sociale et solidaire du Sénégal (RACTES), le Forum de l’économie sociale et solidaire, et le ministère de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire.

Des élus locaux venus de nombreux pays, des représentants du système des Nations unies, des experts, des représentants d’agences de développement, ainsi que des acteurs de l’ESS prennent part à cette rencontre.

Ils doivent proposer des actions concrètes pour le futur, a-t-on appris des organisateurs lors de la cérémonie officielle du forum.

Evoquant l’adoption par les Nations unies de la résolution appelant à ‘’promouvoir l’économie sociale et solidaire pour le développement soutenable’’, Pierre Hurmic a invité les Etats à ‘’transposer’’ cette résolution dans les lois nationales, ce qui va favoriser, selon lui, ‘’une meilleure connaissance et une meilleure pratique’’ de l’ESS.

‘’Les bonnes intentions doivent se transformer en actes’’, a-t-il poursuivi, soulignant la nécessité de ‘’penser global’’ et d’‘’agir local’’.

Dans cette perspective, M. Hurmic est d’avis que la tenue du forum à Dakar ‘’n’est pas que symbolique pour l’Afrique’’, elle ‘’témoigne du dynamisme du secteur au Sénégal’’ également.

SMD/ASG/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-UNIVERSITES-ENTREPRENEURIAT / USSEIN : cinq projets d’étudiants entrepreneurs financés à hauteur de 20 millions de francs CFA

Kaolack, 17 avr (APS) – L’université du Sine-Saloum El Hadji Ibrahima Niass (USSEIN)…