Dakar, 23 nov (APS) – La nouvelle administratrice générale du Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP), Néné Fatoumata Tall, s’est engagée à s’appuyer sur les compétences du secteur en vue de la réussite de sa mission à la tête de cette structure publique.

‘’J’hérite d’une lourde charge, pour la réussite de laquelle je compte m’appuyer sur toutes les compétences en la matière’’, a dit Mme Tall lors de sa prise de fonctions.

Elle a été nommée à la tête de cette structure publique, le 9 novembre, en remplacement de Thérèse Faye Diouf, la nouvelle ministre du Développement communautaire, de la Solidarité nationale et de l’Équité sociale et territoriale.

‘’Il me semble impérieux de nous adosser à la Stratégie nationale d’inclusion financière du ministère des Finances et du Budget’’, a ajouté Néné Fatoumata Tall.

‘’Je compte être à l’écoute de tous. Je demande à tous d’avoir un engagement sans faille et d’entretenir une franche collaboration pour consolider et poursuivre le travail fait par mes prédécesseurs’’, a poursuivi l’ancienne ministre de la Jeunesse.

Selon sa nouvelle administratrice générale, le FONGIP a été créé pour ‘’mobiliser’’ des ressources financières publiques et privées et les destiner aux petites et moyennes entreprises.

‘’Vous arrivez au FONGIP au moment où il fête ses dix ans de présence dans l’écosystème financier. Cette décennie d’existence aura suffi au FONGIP pour consolider sa place […] dans l’écosystème financier’’, a dit Thérèse Faye Diouf lors de la prise de fonctions de Néné Fatoumata Tall.

‘’Le FONGIP est [un] instrument public de garantie mis en place par le chef de l’État […] pour constituer un maillon complémentaire de l’écosystème financier’’, a souligné Mme Diouf.

Le Fonds de garantie des investissements prioritaires, créé en 2014, a réussi à ‘’mobiliser’’ 90,8 milliards de francs CFA pour les petites et moyennes entreprises et à générer plus de 90.000 emplois, selon son ex-administratrice générale.

Son comité de garantie et de bonification s’est réuni 15 fois de 2021 à 2023 et a approuvé 423 dossiers de garantie et de refinancement d’un montant de 13 milliards 51 millions, a dit Thérèse Faye Diouf.

Selon Mme Diouf, le FONGIP a ‘’fortement’’ contribué à la relance de l’économie sénégalaise en 2021, après la pandémie de Covid-19.

MFD/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-POLITIQUE / Les dirigeants de la Cedeao félicitent Macky Sall pour ses réalisations en faveur du développement

Dakar, 26 fév (APS) – Les dirigeants de la Cedeao, réunis en session extraordinaire, samed…