Dakar, 27 juil (APS) – Les panélistes Aïcha Diarra et Ange Makadi Ngoy ont invité les jeunes, mercredi, à Dakar, à lire davantage et à tirer profit des opportunités qu’offre le numérique à la lecture.

‘’La lecture est à la base de toute chose. Il n’y pas d’éducation sans la lecture […] Le développement du monde ne peut pas se faire sans la lecture’’, a dit Mme Diarra, écrivaine et éditrice malienne.

Elle prenait part à l’ouverture de la deuxième édition du Festival international de littérature de Dakar (FILID), dont l’un des thèmes est : ‘’Lire pour ouvrir les portes de l’avenir’’.

Aïcha Diarra a choisi le conte pour parler aux jeunes venus participer au FILD. ‘’La tradition orale est aussi une source de savoir’’, leur a-t-elle dit.

La lecture a l’avantage de développer l’imagination et d’aider à ‘’réinventer sa propre compréhension du monde’’, selon Ange Makadi Ngoy.

Cette journaliste de formation, venue de la République démocratique du Congo, a appelé les jeunes à recourir au numérique, qui, selon elle, offre des opportunités à la lecture.

Les livres audio et numériques sont devenus incontournables, selon Mme Ngoy.

‘’Pour écrire et comprendre le monde, il faut commencer par la lecture’’, a-t-elle conseillé aux participants du FILD.

LBD/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ISLAM-TABASKI / Richard-Toll : l’Imam appelle à ”cultiver la cohésion sociale”

Richard-Toll, 18 juin (APS) – L’imam ratib de Ndiangue, Bara Fall a appellé se…