Dakar, 5 sept (APS) – Le ministère de la Culture et du patrimoine historique, à travers sa cellule genre et équité, a organisé, jeudi, à Dakar, la deuxième édition de  ”Femmes Forces”, une rencontre d’échange et de partage d’expériences pour booster le leadership féminin, surtout chez la jeune génération.

”Cette activité traduit l’importance du leadership des femmes au niveau de l’écosystème de la culture et du patrimoine historique et renforce la visibilité des femmes de valeur et de principe très engagées qui constituent des modèles et des références pour tous, surtout pour la nouvelle génération”, a souligné Aliou Sow, le ministre de la Culture et du Patrimoine historique.

Le but est de favoriser un cadre d’échange et de partage avec les femmes leaders, pour renforcer l’alignement des cadres, des acteurs et entrepreneurs de la culture, mais aussi pour booster le leadership féminin chez les jeunes générations.

Selon le ministre, la dénomination ”Femmes Forces”  suffit à attester la pertinence et des bonnes perspectives pédagogiques pour la jeune génération et même pour les anciens.

Cela suggère, selon lui, “une volonté de mettre en lumière la place de la femme dans la société, sa place entière comme actrice fondamentale de son propre devenir et de celui de la communauté”.

Aliou Sow s’est réjoui du fait que l’événement met l’accent sur la jeune génération qui, selon lui, s’enrichit ainsi des effets du dialogue intergénérationnel tout en bénéficiant de la transmission de savoir-faire et de savoir-être, de valeurs cardinales et du professionnalisme dans le milieu du travail.

Fatou Thiaw Laye Diop, la coordinatrice de la cellule genre et équité du ministère de la Culture et du Patrimoine historique, a pour sa part précisé que la principale cible est la jeunesse.

Selon elle, il s’agit ”d’établir un dialogue intergénérationnel pour que ces femmes leaders, en plus de présenter leur parcours académique et professionnel, puissent lancer un message à la jeune génération, afin qu’elle croit en elle-même, d'”éviter certaines dérives et de développer la culture de l’excellence, de la résilience et du professionnalisme”.

”A la sortie de cette activité, un déclic doit se faire dans la tête de cette nouvelle génération qui devra se positionner dans la culture de l’excellence”, espère-t-elle.

Elle  annonce qu’a côté de ”Femmes Forces”, une autre rencontre dénommée ”Champion” sera initiée pour magnifier la masculinité positive en sélectionnant les meilleurs champions du département.

AFD /SBS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-SANTE-PREVENTION / Pèlerins positifs au coronavirus : Ibrahima Sy appelle les populations  au respect strict des mesures préventives

Diass,  (Mbour) 23 juin (APS) – Le ministre de la Santé et de l’Action a invité dimanche l…