Dakar, 24 avr (APS) – Le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a recommandé au gouvernement de mettre en œuvre une doctrine de souveraineté alimentaire (DSA) en guise de solution aux problèmes qu’engendre la conjoncture économique internationale actuelle.

‘’Le président de la République, après avoir analysé la conjoncture économique internationale actuelle et ses impacts sur la vie nationale, a invité le gouvernement à engager, dès la prochaine campagne de production agricole, la mise en œuvre de la doctrine de souveraineté alimentaire’’, lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres.

La DSA doit être appliquée ‘’en cohérence avec la nouvelle politique d’industrialisation, de valorisation et de consommation de nos produits locaux’’, ajoute le ministre de la Formation professionnelle et porte-parole du gouvernement, Amadou Moustapha Njekk Sarré.

Les autorités gouvernementales ont décidé, par ailleurs, de ‘’mutualiser’’ et d’‘’optimiser les ressources et interventions de toutes les structures publiques de soutien et de promotion de la formation professionnelle, de l’entrepreneuriat et de l’emploi des jeunes’’.

‘’Le chef de l’État a […] beaucoup insisté sur la formation professionnelle et technique, ainsi que l’emploi des jeunes, qui demeurent, selon lui, des priorités nationales’’, a noté M. Sarré.

Bassirou Diomaye Faye a demandé au gouvernement d’‘’harmoniser les bases de données sectorielles relatives aux demandes et offres d’emplois’’.

De même a-t-il recommandé au Premier ministre et aux ministres chargés des Finances, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et du Travail de ‘’procéder, dans les meilleurs délais, à une revue de l’écosystème des structures, moyens d’intervention et offres de formation professionnelle et technique, pour améliorer l’allocation des ressources destinées aux cibles de la formation professionnelle et technique’’.

Une ‘’trêve sociale’’

M. Faye a évoqué ‘’l’urgence d’implémenter à la Primature un système de suivi des politiques de promotion de l’emploi des jeunes et de veiller à l’insertion professionnelle rapide des jeunes diplômés de l’enseignement en français et en arabe’’.

‘’Le président de la République a également demandé au Premier ministre de veiller à la territorialisation des politiques de formation professionnelle et technique, et d’emploi des jeunes’’, a ajouté M. Sarré.

Le communiqué du Conseil des ministres annonce qu’il est recommandé au gouvernement d’‘’engager avec les partenaires sociaux (les centrales syndicales et le patronat) des concertations régulières pour une ‘trêve sociale’‘’.

Bassirou Diomaye Faye ‘’a souligné la nécessité de procéder à l’actualisation consensuelle du Code du travail et de la Convention nationale État-employeurs’’.

Aussi a-t-il ‘’appelé à la tenue, après le 1er mai [prochain], de la conférence sociale autour du thème majeur de ‘l’employabilité et [de] l’emploi des jeunes’‘’.

‘’Le chef de l’État a aussi demandé au Premier ministre d’assurer, avec chaque ministre concerné, la coordination du suivi permanent de la prise en charge des doléances et recommandations des partenaires sociaux (centrales syndicales et organisations patronales)’’, rapporte le communiqué du Conseil des ministres.

ESF/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RIZICULTURE / Des opérations de lutte aviaire lancées à Richard-Toll

Dagana, 30 mai (APS)- La direction de la protection des végétaux (DPV) de la zone Nord a p…