Fatick, 29 avr (APS) – Quarante-sept jeunes ont entamé, lundi à Fatick, une formation d’une durée de cinq jours sur les techniques de la pisciculture en vue d’une maîtrise de la gestion technique et entrepreneuriale.

La plupart des bénéficiaires sont des étudiants de l’université Sine-Saloum El Hadji Ibrahima Niass. Ils seront formés sur les techniques d’aménagement d’infrastructures aquacoles tels que les cages flottantes, les étangs et les bassins.

“Les bassins seront terminés d’ici deux mois et nous espérons qu’avec cette première cohorte, on pourra démarrer les travaux”, a indiqué Ahmadou Tidiane Camara, ingénieur en aquaculture, chargé du suivi du projet aquacole à Mbéllacadio.

La municipalité de Mbéllacadio a octroyé un site de 67 hectares pour l’exploitation du pôle aquacole, dont 5 ha réservéd à la phase d’apprentissage et d’incubation pour une production annuelle de 400 tonnes.

Selon M. Camara, les jeunes seront également formés sur les techniques d’élevage de poissons d’eaux douces et saumâtre, principalement le tilapia et le poisson chat.

Selon Abdou Diouf, expert en formation technique à l’Anabel (Agence belge de coopération), la pisciculture est une opportunité d’insertion et d’entreprenariat durable pour les jeunes.

“Dans la région, on a constaté que les jeunes n’ont pas d’emploi et ce projet vient apporter une réponse significative avec des techniques qui répondent aux besoins de la population”, a-t-il souligné.

Les bénéficiaires de cette formation vont apprendre “comment formuler et fabriquer des aliments pour la pisciculture à partir des produits locaux”, a ajouté M. Diouf.

SDI/OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans REGIONS

Voir aussi...

SENEGAL-HYDRAULIQUE-SOCIAL / Dagana : le village de Carriére Bell Gaoudy doté d’un puits 

Carrière Bell Gaoudy (Dagana), 28 mai (APS) – Le village de Carrière Bell Gaoudy, da…