Matam, 28 mai (APS) – Le Projet cadastre et sécurisation foncière (PROCASEF) compte aider les communes rurales de la région de Matam à procéder à ‘’l’enregistrement systématique de leur assiette foncière” pour les besoins de la constitution d’un bureau foncier communal, a indiqué Amadou Niang, spécialiste suivi-évaluation pour la grappe Vallée du fleuve Sénégal-Ferlo.

”Il y a tout un travail d’information et de sensibilisation par rapport au projet avec sa composante 2 qui cherche à appuyer les communes à l’enregistrement systématique des terres pour la constitution du bureau foncier communal”, a-t-il dit.

M. Niang s’exprimait mardi, à Matam, au terme d’un atelier de deux jours axé sur la gestion foncière dans la région, à l’initiative du PROCASEF.

Le spécialiste affirme qu’il va falloir aider aussi les collectivités locales en rapport avec l’administration territoriale qui ”doit faire les approbations, la cartographie et l’enregistrement systématique des assiettes foncières de toutes les communes concernées par le projet”.

”L’objectif est aussi d’aider les populations à se formaliser afin que tous les propriétaires qui occupent des terres et n’ayant pas de papiers puissent en disposer. Cela leur permettra d’avoir des extraits de plan”, a-t-il expliqué.

Amadou Niang a signalé que dans toute la région de Matam, seule la commune des Agnam n’a pas encore mis à la disposition des autorités son assiette foncière pour les besoins de la constitution du bureau foncier communal.

Le gouverneur de Matam Mouhamadou Moctar Watt précise qu’il n’y a pas de spoliation foncière dans la région de Matam, mais juste ”des conflits entre particuliers”.

”En matière de gestion foncière, il y a le mode de tenure traditionnelle qui s’oppose à la loi sur le domaine national. Malheureusement, toutes les populations n’ont pas connaissance de cette dernière. Très souvent, elles ont tendance à s’approprier certaines terres souvent héritées de leur parents”, a relevé le chef de l’exécutif régional. Pour lui, il y a souvent cette difficulté à concilier les deux modes de tenure des terres.

AT/ASB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PECHES-GESTION / De nouvelles mesures de surveillance des activités de pêche annoncées

Dakar, 14 juin (APS) – La ministre en charge des Pêches, des Infrastructures maritim…