Dakar, 22 juin (APS) – Le coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) au Sénégal, Doudou Sène, a évoqué, mercredi à Dakar, les nombreux défis à relever pour l’atteinte des objectifs liés à l’élimination du paludisme à l’horizon 2030.

‘’Le Sénégal sur pratiquement 79 districts est en pré-élimination sur les 43. Donc, il reste peu de chemin à faire mais avec beaucoup de défis’’, a-t-il notamment affirmé en marge de la visite du coordonnateur global en charge du programme américain de lutte contre le paludisme, David Walton, et du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Marie Khémesse Ngom Ndiaye, et de leurs collaborateurs.

‘’Plus on s’approche de l’élimination, plus les besoins en ressources financières sont énormes ’’, a ajouté le docteur Sène. Il a rappelé l’effort du Gouvernement qui s’est déjà engagé, à travers son ministère, à l’achat d’un certain nombre d’intrants.

Il a relevé le défi concernant l’implication de tous les acteurs dont notamment ceux qui s’activent dans le domaine de l’assainissement et de l’hygiène et qui sont basés dans les régions de Kédougou, Kolda, Kaolack et Tambacounda.

‘’ Toutes les stratégies à efficacité prouvée sont actuellement à l’épreuve sur l’étendue du territoire national ‘’, selon le docteur Doudou Sène, qui plaide pour plus d’engagement des collectivités territoriales et du secteur privé dans la lutte contre le paludisme.

Il s’est dit convaincu que le Sénégal ne peut atteindre l’élimination du paludisme sans l’implication des autres pays frontaliers, notamment la Gambie .

Le coordonnateur global du plan d’appui stratégique de lutte contre le paludisme, David Walton, s’est engagé à continuer à accompagner le Sénégal. Il dit être conscient des défis.

Il a assuré devant les autorités du MSAS qu’il va porter un plaidoyer devant le Congrès américain afin de montrer que le Sénégal mérite d’être accompagné davantage dans la lutte contre le paludisme.

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Marie Khemesse Ngom Ndiaye, a salué l’apport de PMI dans les résultats que le Sénégal a obtenus ces dernières années. ‘’Nous remercions le peuple américain et son Gouvernement pour tous ces efforts qu’ils n’ont cessé de faire pour que le Sénégal se départisse du paludisme’’, a-t-elle dit, plaidant pour l’acquisition de moustiquaires MILDA.

Elle a souligné que tous ces résultats en matière de lutte contre le paludisme sont dus en grande partie à l’accompagnement non seulement financier mais aussi technique du gouvernement américain à travers cette initiative présidentielle.

AN/ADC/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Saint-Louis : les agents économiques formés pour la conquête du marché régional

Saint-Louis, 22 mai (APS) – Un atelier dont le but est d’aider les acteurs économiqu…