Dakar, 17 juin (APS) – Les quotidiens de ce samedi ont réservé leurs colonnes à divers sujets de l’actualité dont le dialogue politique, la grève du Syndicat autonome des impôts et domaines (SAID)  et les manifestations de l’opposition.

L’Observateur dresse un premier bilan du dialogue politique engagé depuis quelques jours avec les forces vives de la Nation par le chef de l’Etat, Macky Sall. ‘’Les premiers accords’’, affiche le journal en manchette, indiquant que ‘’les travaux de la commission politique du dialogue national avancent’’.

‘’Les parties prenantes ont déjà trouvé des points de consensus sur le parrainage, les critères de vérification et la caution à verser pour la présidentielle’’.

‘’Voilà le parrainage new-look !’’, s’exclame Sud Quotidien, comme pour saluer le premier résultat de ce qu’il considère comme ‘’l’acte IV’’ du dialogue politique. Le journal informe que ‘’le parrainage citoyen [est] ramené entre 0, 6 et 0, 8 %’’, faisant aussi état de la validation du ‘’parrainage des élus (Maires et présidents de Conseil départemental)’’.

Le journal Les Echos constate que ‘’la question du parrainage est très importante pour la commission politique”’, relevant qu’elle a consacré “deux réunions de suite” à ce sujet. Selon ce quotidien, bien qu’elle ne soit ‘’toujours pas vidée’’, ‘’les acteurs ont bien avancé sur la question’’.

Le Soleil constate un ‘’double flop de la grève aux Impôts et Domaines’’. Le quotidien national relève que pour les deux premiers jours de ce mouvement d’humeur, le taux de suivi s’élève respectivement à 11 et 10%, tandis que plus de 100 milliards de francs CFA ‘’ont été collectés’’ entre le 15 et le 16 juin. Le journal observe que cette performance a été réalisée alors que le Syndicat autonome des impôts et domaines (SAID) a appelé à la grève en soutien à un de ses membres Bassirou Diomaye Faye, ‘’arrêté pour outrage à magistrat et diffusion de fausses nouvelles’’.

Le quotidien Enquête évoque également cette collecte record de 100 milliards en deux jours réalisée par la Direction générale des impôts et domaines. ‘’Alors qu’on prédisait une hausse du nombre de grévistes, en raison de la participation +opportuniste+ d’agents tentés d’anticiper le week-end, c’est bien le contraire qui s’est produit, au deuxième jour du mouvement d’humeur’’ du SAID, explique le journal. Mais le son de cloche est bien différent chez les syndicalistes, qui assurent que ‘’le mot d’ordre de grève est bien suivi’’.

Quinze jours après les violentes manifestations qui avaient éclaté après le prononcé du verdict du procès Sonko-Adji Sarr, le quotidien est retourné sur les points chauds de ces manifestations qui s’étaient soldées par 16 morts et d’importants dégâts matériels. ‘’Dakar, Mbour et Ziguinchor pansent leurs plaies’’, relève le journal, indiquant qu’à Pikine et Guédiawaye, dans la banlieue dakaroise, l’heure est à la ‘’traque sans répit des receleurs’’ des biens pillés lors de ces émeutes.

Les quotidiens dakarois annoncent par ailleurs que la Coordination des associations de presse (CAP), a décidé de faire de ce vendredi ‘’une journée sans presse’’. L’information fait notamment la une de WalfQuotidien et du Quotidien.

Ce dernier journal indique par ailleurs que la coalition Yewwi Askan Wi ‘’s’inscrit en faux contre les allégations du gouvernement’’. ‘’Lors d’une conférence de presse hier, ses leaders se sont employés à démontrer comment les droits de Ousmane Sonko, chef du parti Pastef, sont violés, à contester la présence +occultes+ dans les récentes émeutes et ont réaffirmé leur détermination à traîner les autorités devant la CPI’’.

Vox Populi écrit à ce sujet que ‘’Yewwi sort un mémorandum en réponse au livre blanc du gouvernement’’.

Libération signale que cette coalition envisage de ‘’marcher dimanche 25 juin à la Cité Keur Gorgui pour +libérer+ le leader de Pastef’’.

Mais selon Vox Populi, le préfet de Dakar a décidé d’interdire les manifestations des opposants et des activistes prévues dans les prochains jours.

Le Soleil indique que ‘’la mission de médiation africaine dans le conflit russo-ukrainien était, hier, à Kiev où elle a rencontré le Président ukrainien’’. Le journal signale que le président Volodomyr Zelensky a saisi l’occasion pour ‘’exposer son plan de paix’’ à cette mission composée du président Macky Sall et de ses homologues Cyril Ramaphosa (Afrique du Sud), Hakainde Hichilema (Zambie) et d’Azali Assoumani (Comores).

Le quotidien Les Echos indique cependant que la délégation africaine s’est heurtée au refus de Zelensky. Cela ne semble pas décourager pour autant le président Macky Sall, qui déclare : ‘’Nous ne ménagérons aucun effort, nous croyons au dialogue.’’

ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans LA UNE

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-CONFLIT-REACTION / A Gaza, Israël mène une guerre d’extermination (ambassadeur palestinien)

Dakar, 26 mai (APS) – L’ambassadeur de la Palestine au Sénégal, Nasser Jaddalah, a affirmé…