Dakar, 15 déc (APS) – Le ministère des Affaires étrangères du royaume d’Espagne, José Manuel Albares Bueno, a décliné, vendredi, à Dakar, l’ambition de son pays d’élargir sa politique de migration circulaire aux jeunes sénégalais.

“Je souhaite que la migration circulaire, et dont une centaine de Sénégalais bénéfice, puisse être élargie et également que notre coopération au développement puisse bénéficier plus directement à la jeunesse de ce pays”, a-t-il- déclaré en marge de sa visite au Sénégal.

Dans le cadre de son séjour, José Manuel Albares Bueno, ministre espagnol des affaires étrangères, de l’Union Européen et de la coopération a été reçu par son homologue sénégalais Ismaila Madior Fall et la ministre chargée des Sénégalais de l’extérieur Annette Seck Ndiaye.

Selon lui, les deux Etats “doivent trouver en ensemble des formules pour éviter qu’autant jeunes sénégalais mettent leur vie en péril dans cette traversée de l’atlantique qui est très dangereuse”.

José Manuel Albares Bueno a assuré que le Royaume d’Espagne sera toujours présent pour accompagner le Sénégal en fonction de ses besoins et de ses priorités pour répondre aux défis liés au développent et à l’emploi des jeunes.

“J’ai bien écouté vos besoins et vos priorités. Pour ce qui est de la formation, nous allons œuvrer pour que la coopération que nous avions faite avec les fermes en Casamance puise être étendue”, a-t-il déclaré.

”Nous serons toujours aussi à l’écoute de la jeunesse du Sénégal pour pouvoir lui donner un bon cadre à travers notre coopération de développement autant pour la formation professionnelle que pour des projets déjà réussis et qui doivent être étendus comme c’est le cas des fermes en Casamance”, a-t-il-ajouté.

 

 

ABD/OID/AKS

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

AFRIQUE-JUSTICE / Burkina Faso : une enquête ouverte après le massacre de 170 villageois

Dakar, 4 mars (APS) – Une enquête a été officiellement ouverte au Burkina Faso après le ma…