Diourbel, 13 déc (APS) – Abdoulaye Sow, sociologue, expert en sauvegarde sociale au ministère de l’Elevage et des Productions animales, a annoncé, mercredi, l’installation prochaine, dans la région de Diourbel, de comités de gestion des plaintes dans les secteurs de l’agricultures et de l’élevage, pour une meilleure prise en charge des griefs entre acteurs, a constaté l’APS.

‘’Dans la région de Diourbel, il va y avoir différents comités de médiation et de gestion des plaintes au niveau local, départemental et régional (…)’’, a-t-il déclaré lors d’un atelier régional de partage du Mécanisme de gestion des plaintes (MGP) avec les acteurs du secteur de l’élevage et de l’agriculture de Diourbel.

Cette initiative, dit-il, s’inscrit dans la mise en œuvre du Programme de compétitivité de l’agriculture et de l’élevage (PCAE). D’un coût global de 134 milliards de francs CFA, le PCAE a pour objectif d’améliorer la productivité des chaînes de valeur agricoles, notamment l’accès au marché des produits de base de l’agriculture et de l’élevage, dans le bassin arachidier et les zones agropastorales.

‘’Dans la mise en œuvre de cette compétitivité, prévient-il, il peut y avoir des difficultés ou bien que les bénéficiaires du programme identifient des préoccupations ou des besoins de clarification.’’

Il a expliqué que ‘’c’est dans ce cadre qu’on a mis en place ce mécanisme de gestion des plaintes pour faciliter les échanges et la résolution de ces conflits potentiels’’.

Il annonce que ‘’dans chaque région d’intervention, il va y avoir différents comités de médiation et de gestion des plaintes au niveau local, départemental et régional’’. Ils seront ‘’présidés par les autorités administratives, en rapport avec les services techniques déconcentrés, les organisations de producteurs, les représentants d’associations d’éleveurs et d’agriculteurs et ceux de collectivités territoriaux’’, a-t-il précisé.

Toutefois, ‘’si dans le traitement d’un dossier on juge nécessaire d’avoir l’expertise d’un autre acteur qui n’a pas été identifié dans les membres du comité, rien n’empêche ce comité de solliciter l’expertise de cet acteur-là pour la résolution des conflits potentiels’’, a-t-il ajouté.

‘’Les comités vont être installés en début 2024. Les membres vont être formés. Et les supports de communication vont être partagés avec les différents circuits de traitement des plaintes’’, selon Abdoulaye Sow.

Le gouverneur de la région de Diourbel, Ibrahima Fall, a préconisé une ‘’harmonisation des mécanismes de gestion des conflits déroulés par les différents projets de l’Etat intervenant au niveau dans la rrégion, ainsi que la mise en place de comités au niveau de chaque commune pour une meilleure efficacité.’’

MK/ASG/SBS/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Nettoiement : le collectif des concessionnaires en grève illimitée à partir de jeudi (secrétaire général)  

Dakar, 22 juil (APS) – Le collectif des concessionnaires du nettoiement, a décidé d’…