Diourbel, 17 déc (APS) – La ministre de la Femme, de la famille et de la protection des enfants, Fatou Diané, a remis, samedi soir, une enveloppe financière de 646 millions 507 mille 400Ffrancs CFA aux Groupements d’intérêt économiques (GIE) et Unités de développement des femmes (UDF) de la région de Diourbel, en vue d’accompagner l’autonomisation de leurs membres.

”Dans le cadre des interventions de mon département en faveur des femmes et des filles de la région de Diourbel à travers le déploiement d’infrastructures et de services sociaux de base, et des financements de projets productifs, j’ai décidé d’octroyer aux femmes de GIE et UDF de la région une enveloppe globale de financement de 646 507 400 FCFA’’, a-t-elle déclaré.

Fatou Diané s’exprimait ainsi à l’occasion de la cérémonie de remise symbolique de ces financements, en marge du forum d’animation socio-économique de Diourbel. Etaient présents à cette rencontre, le gouverneur de la région de, Ibrahima Fall, les préfets et maires des départements de Mbacké, Diourbel et Bambey, ainsi que plusieurs autorités religieuses et coutumières.

Ces financements sont rendus possibles grâce à l’intervention de deux projets, à savoir le Programme d’alphabétisation et d’apprentissage des métiers pour la lutte contre la pauvreté (PALAM) et le Projet d’appui au développement de l’entreprenariat féminin et de l’emploi des jeunes (PADEF/EJ), co-financés par le Gouvernement du Sénégal et la Banque Islamique de Développement’’, a-t-elle précisé.

”Avec le PADEF-EJ, j’ai remis une enveloppe globale de 165 507 400 Fcfa. Et Grâce aux interventions du PALAM, j’ai aussi procédé à la remise de 30 décortiqueuses à mil et 11 moulins à mil d’une valeur globale de 89 millions de FCFA”, a fait savoir la ministre

A cela s’ajoutent les financements accordés dans le cadre du fonds national de crédit pour les femmes (FNCF) et du Fonds national promotion de l’entreprenariat féminin (FNEF) pour un montant global de 310 millions FCFA au profit des femmes des 3 départements de la région y compris les Communes du monde rural.

Tous ces efforts illustrent, selon elle, la volonté du chef de l’Etat de repositionner la femme dans le système de production de biens et de services de notre pays afin de bien refléter son apport dans la création de la richesse nationale.

MK/oid

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-COMMERCE / Médina Baye : un objectif de 2000 cantines visé par un programme de modernisation des sites de commerce

Kaolack, 3 mars (APS) – Un programme de modernisation des sites de commerce de Médina Baye…