Diourbel, 22 nov (APS) – Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), en collaboration avec la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS), a organisé, un atelier de sensibilisation sur le traitement médiatique de l’élection présidentielle du 25 février, à l’intention des journalistes de Diourbel (région centre), a constaté l’APS.

‘’Le CNRA privilégiant l’accompagnement, le dialogue et la concertation sur les sanctions, a initié cette rencontre pour déterminer ensemble, les voies et moyens d’avoir une campagne électorale dont la couverture se fera dans des conditions acceptables, normales, responsables et professionnelles’’, a expliqué son président, Babacar Diagne.

L’objectif, a-t-il dit, est de ‘’rappeler la règlementation applicable aux médias en période électorale, de sensibiliser les professionnels des médias sur l’importance d’une bonne couverture de l’élection présidentielle”.

Les médias, selon lui ‘’par leur rôle dans la formation et la construction de l’opinion publique, lors des propagandes électorales, constituent un maillon important du processus électoral”.

”Ils ont une position unique, à la fois, comme transmetteurs et destinataires de l’information, peuvent jouer un rôle important de garde-fou, favorisant la responsabilisation des acteurs à la transparence du processus’’, a-t-il martelé.

Fort de ce constat M. Diagne est d’avis que les médias, à la fois, ‘’acteurs très influents et puissants outils de communication’’, utilisées de manières ‘’’responsables, et appropriées’’, permettront de ‘’renforcer le processus démocratique et contribueront à des élections plus crédibles et apaisées.’’

A ce propos, il a indiqué que ‘’dans tous les cas, une information biaisée ou partisane peut affecter l’ensemble du processus’’, ou être la source ou l’amplificateur de la violence, comme ”nous pouvons être les diffuseurs, voire, les amplificateurs de violences liées aux élections”.

Sur ce point, il faut noter que la diffusion de la violence dans tous les pays du monde est encadrée, surtout quand cette diffusion implique des adolescents, a rappelé le président du CNRA.

Il a assuré que l’organe de régulation au Sénégal ”ne saurait se soustraire à l’obligation de veiller scrupuleusement sur cette question”.

Tout en saluant cette démarche décentralisée du CNRA, le gouverneur de Diourbel, Ibrahima Fall, a pour sa part invité les journalistes à, au-delà des lois et règlements, ainsi que les règles d’éthique de  déontologie liées à la profession, toujours privilégier le sens de la responsabilité en étant ”équidistants et objectifs envers tous les acteurs (…)”.

De son côté, président de la convention des jeunes reporters du Sénégal, Migui Maram Ndiaye a aussi rappelé les fondamentaux du métier, gages d’une couverture médiatique responsable. ”Aujourd’hui, avoir la primeur de l’information ne doit pas être notre préoccupation, elle doit laisser la place de vedette à l’information vérifiée’’, a-t-il laissé entendre.

Au cours de cette rencontre des gilets de presse ont été remis aux journalistes de la région.

Des prières ont été dites pour Ibrahima Dacosta, l’ancien correspondant de l’APS à Diourbel, rappelé à Dieu mercredi dernier.

MK/OID/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-POLITIQUE / Les dirigeants de la Cedeao félicitent Macky Sall pour ses réalisations en faveur du développement

Dakar, 26 fév (APS) – Les dirigeants de la Cedeao, réunis en session extraordinaire, samed…