Dakar, 16 mai (APS) – Le ministère de l’Intérieur déclare dans un communiqué que ses services ont été informés lundi soir de la découverte de deux corps sans vie à Dakar et Ziguinchor (sud), en lien avec les manifestations notées le même jour dans ces deux localités du pays.

« Le ministère de l’Intérieur a été informé lundi de la découverte des corps sans vie de deux jeunes (…) », peut-on lire dans un communiqué parvenu à l’APS, mardi.

Un de ces deux corps a été identifié comme celui de « Pape Amadou Keita, qui aurait succombé des suites d’une blessure par arme blanche au quartier Keur Mbaye Fall », à Dakar, indique le communiqué. Le second corps, non encore identifié, est celui d’une personne « décédée au quartier Néma 2 de Ziguinchor ».

Le ministre de l’Intérieur dit exhorter vivement les parents à éviter que leurs enfants participent à des « manifestations violentes », qui « sont souvent le terrain de prédilection d’individus malveillants qui en profitent pour commettre des agressions, des vols, des pillages et autres actes de vandalisme ».

La ville de Ziguinchor et plusieurs autres comme Dakar, la capitale, ont été lundi le théâtre de manifestations violentes qui ont provoqué la mort d’un policier, dans le cadre de cette procédure judiciaire pour “viols répétés » et “menaces de mort » ouverte contre l’opposant Ousmane Sonko.

Des manifestants, disant craindre que M. Sonko soit transporté de force à Dakar, s’étaient regroupés lundi autour de son domicile, pour, disent-ils le  »sécuriser ».

L’opposant, leader du parti Pastef – Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité – est accusé de  »viols répétés » et de  »menaces de mort » présumés par une masseuse dakaroise.

Le 7 mai dernier, il avait déclaré avoir pris la décision de ‘’ne plus coopérer’’ avec la justice sénégalaise dans cette affaire qui tient en haleine le pays depuis mars 2021.

MTN/BK

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans LA UNE
Comments are closed.

Voir aussi...

SENEGAL-JUSTICE-POLITIQUE / La décision de justice condamnant Ousmane Sonko peut être exécutée ‘’à tout moment’’, selon Ismaïla Madior Fall

Dakar, 2 juin (APS) – La condamnation de l’opposant Ousmane Sonko à deux ans de prison fer…