Dakar, 20 juil (APS) –  Les quotidiens reçus jeudi à l’Agence de presse sénégalaise (APS) ont mis en exergue des sujets se rapportant à la réduction du taux de parrainage, la création d’un parquet financier à la place de la Cour de répression de l’enrichissement illicite et la poursuite des tractations pour le choix du candidat de Benno Bokk Yaakar (BBY) à la présidentielle de 2024.

Les députés vont se réunir en séance plénière, jeudi à 9 heures, pour examiner plusieurs projets de loi, dont un portant révision de la Constitution, a-t-on appris de la direction de la communication de l’Assemblée nationale. Ils vont également procéder à l’examen d’un projet de loi modifiant la loi portant Code de procédure pénale.

”Parrainage et Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) en débat”, titre Sud Quotidien évoquant la révision de la Constitution et du code de procédure pénale, ce jeudi  par l’Assemblée nationale.

Ces deux projets de loi devront permettre de revoir à la baisse le taux de parrainage et de créer un parquet financier à la place de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), écrit le journal.

Conformément aux conclusions du dialogue national, il sera d’ores et déjà demandé à chaque candidat d’avoir entre 0 ,8% et 0 ,6% de parrains s’il opte pour le parrainage citoyen.  Et la CREI devra connaitre une modification qui devrait signer son arrêt de mort et déboucher sur la création d’un Parquet national financier, explique Sud.

‘’ Exit la Crei, place au parquet financier !’’,  met en Une Le Soleil, soulignant que cette modification du code de procédure pénale vise à mettre en place de nouveaux mécanismes juridiques pour rendre efficace la lutte contre la criminalité financière.

Le quotidien Tribune signale que ”la réforme du code électoral devant permettre à Khalifa Sall et Karim Wade d’être éligibles et candidats à l’élection de 2024 n’est pas inscrite à l’ordre du jour”.

”Restauration de l’éligibilité de Karim et Khalifa, Jour de résurrection !”, s’exclame tout de même le quotidien Bës Bi. ”Karim Wade et Khalifa Sall retrouvent leur éligibilité aujourd’hui. Si tout se passe comme prévu. Les députés vont examiner les projets de loi issus des conclusions du dialogue politique. Un retour sur scène, la vraie, pour ces deux hommes politiques qui veulent se rattraper en 2024, après
avoir raté la Présidentielle de 2019”, écrit le journal.

Les quotidiens du jour s’intéressent également aux tractations en cours dans le camp de la mouvance présidentielle pour le choix du candidat de  Benno Bokk Yaakar (BBY) à la présidentielle de 2024.

”Macky Sall et la nomination du candidat de Benno, un choix cornélien à haut risque’’, indique EnQuête qui souligne que le retard dans la nomination du candidat de BBY ”crispe les protagonistes et envenime la situation”.

Selon L’As, ”Macky Sall (est le) seul maitre du jeu”. ”Voilà une position qu’affectionne, le chef de l’Etat. Tenir le pays en haleine, faire endurer le suspense, entretenir un mystère. Après son périple africain de quatre jours, le Président Macky Sall est de retour au Sénégal depuis hier où l’attendent ses partisans pour lesquels il devra choisir le candidat devant les conduire à la présidentielle à venir. Qui donc des dauphins, Amadou Ba, de Abdoulaye Daouda Diallo, Boun Abdallah Dionne ou des requins Aly Ngouille Ndiaye, Diouf Sarr, Mame Boye Diao etc sera le candidat de BBY?”, s’interroge le journal.

AB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RESSOURCES MINIERES-COLLECTIVES / Kédougou : Birame Soulèye Diop en visite sur des sites d’orpaillage

Kédougou 26 mai (APS) – Le ministre de l’Energie, du Pétrole et des Mines, Bir…