Dakar, 9  oct (APS) – Quelque 88 rappeurs de douze pays africains ont lancé l’album ”Brisons les frontières” pour promouvoir l’unité du continuent, a appris l’APS.

”Cet album sorti au mois d’août dernier regroupe des artistes originaires de  la Mauritanie, Maroc, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Nigéria, Zambie, Bénin, Cameroun, Congo Brazzaville, Sénégal, Gabon et Guinée Conakry”, a dit le rappeur sénégalais Ibrahima Keita alias ‘’Shaka Babs’,  samedi lors de la cérémonie de présentation de la production.

Ce projet, a-t-il rappelé,  est né après la mise en place en 2022 d’une plateforme artistique engagée dénommée ‘’Hip hop self défense Africa’’ dont l’un des objectifs est la promotion de l’unité africaine à travers le hip hop, ”un mouvement artistique universel’’.

Il a souligné que l’album ”Brisons les frontières” composé de douze titres avec un morceau dédié à chaque pays, est un appel à l’intégration africaine.

”Nous voulons juste être Africains, et ne pas sentir une différence entre le Camerounais, le Sénégalais, le Marocain ou le Malien. nous sommes tous africains’’, a dit Shaka Babs, par ailleurs un des initiateurs de ce projet culurel.

Le rappeur sénégalais  à appeler à éviter la division entre Africains et pour y arriver, selon lui, ‘’il faut briser les frontières artificielles héritées de la colonisation, et rester africain’’.

Pour Shaka Babs,,” l’unité africaine permettra de résoudre tous les problèmes de l’Afrique y compris la question de l’émigration clandestine”.

‘’Le jour où l’Afrique sera unie, nous serons la première puissance mondiale. Tant qu’on n’aura pas fédéré toutes les forces de l’Afrique, on aura toujours des problèmes, car la jeunesse africaine souffre et chaque génération avec sa souffrance à cause de la division de  l’Afrique’’, a-t-il encore soutenu.

Il a ajouté que la particularité de cette production confectionnée pendant plus d’un an réside sur les solutions abordées par les rappeurs à travers des chansons et massages  orientées pour que  l’intégration africaine soit une réalité.

A cet effet, a-t-il précisé, ‘’les artistes se sont inspirés des réalités de chaque pays pour chanter l’unité et toutes ces voix regroupées donnent un message fort aux dirigeants africains’’.

Le rappeur Malal Talla alias ‘’fou malade’’ a salué l’initiative qui est, selon lui, ”d’une importance capitale”.

‘’C’est vraiment un travail énorme et impressionnant sur chaque musique, et chaque titre de cette compilation qui  renvoient à la sociologie de chaque pays en termes de son (…)’’, a dit ”fou malade”, nommé par ailleurs parrain de la plateforme ‘’Hip hop self défense africa’’.

‘’En écoutant l’album, cela te ramène à ton propre pays. C’est un album intergénérationnel où l’on retrouve, Duggy tee, Xuman, Nabashu entre autres rappeurs du Sénégal’’, a encore soutenu Malal Talla, ajoutant qu’ il est important que les artistes prennent ce genre d’initiative, car la musique va au-delà de l’art de combiner des sons agréables à l’oreille.

‘’La musique, est un acte social’’, a-t-il déclaré, avant d’inviter les artistes à s’approprier ce travail pour mieux le vulgariser.

La rappeuse Nabashu de son vrai nom Dieynaba Sy est la seule Sénégalaise qui a participé à cet album.

Des concerts sont envisagés dans les douze pays africains des artistes ayant participé à cette production avant la tenue d’un grand concert panafricain, selon les initiateurs.

FKS/AB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION-COMPETITION / Tournoi de Génies en herbe de l’IEF Mbour 2 : l’école Thiadiaye 3 remporte la 10-ème édition

Ndiaganiao, 23 juin (APS) – L’école élémentaire de Thiadiaye 3 a remporté la 1…