De l’envoyée spéciale de l’APS +++ Sokhna Khadydiatou Sakho+++

Genève, 3 juin (APS) – Des partenaires techniques et financiers ont exprimé ”un intérêt important” à investir dans le secteur de la santé au Sénégal, a annoncé dimanche à Genève,  le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Ibrahima Sy.

”Beaucoup de partenaires techniques et financiers ont un intérêt important à investir au Sénégal, à appuyer la politique de renforcement du système de santé du Sénégal”, a souligné le ministre qui faisait  le bilan de la participation du Sénégal à la 77ème assemblée mondiale de la santé.

”Nous avons énormément de promesses de collaboration pouvant aboutir sur des investissements importants qui vont nous aider à relever le plateau technique médical”, a fait savoir M. Sy.

Le ministre de la Santé dit aussi avoir rencontré ”un partenaire très important du Sénégal, le GAVI,” concernant la production vaccinale. Selon lui, ”cette production locale va être soutenue par un grand projet, Madiba qui va produire des vaccins pour plusieurs pays”.

Cette rencontre, a avancé M. Sy, ”nous aide aussi à préparer la grande rencontre qu’on aura à Paris en juin avec GAVI et le gouvernement de la France pour mobiliser le financement nécessaire et aider un certain nombre de pays africains comme le Sénégal, l’Afrique du Sud et le Rwanda”’.

En plus de  la déclaration du Sénégal à la plénière et aux sessions parallèles, il a ajouté que ”des réunions bilatérales ont eu lieu avec des partenaires comme le Fonds mondial, la Fondation Bill et Melinda Gates, la Fondation Buffet et même la Francophonie, les Laboratoires Roche”.

La santé doit être intégrée dans toutes les politiques de développement

”La santé doit être intégrée dans toutes les politiques de développement. C’est une vision holistique qui transcende les politiques sectorielles”, a indiqué le ministre, expliquant le concept ”la santé dans toutes les politiques” développés dans plusieurs déclarations du pays présentées à l’Assemblée mondiale.

Selon lui, ”la santé est un secteur transversal, beaucoup d’activités développées dans l’agriculture, l’élevage, la pêche, le transport, l’énergie partout vous retrouvez la santé. L’idée, c’est que dès l’instant que des secteurs ont aussi des politiques qu’ils mènent, il est aujourd’hui essentiel d’intégrer la dimension santé sécurité au travail”.

”Nous avons des entreprises au Sénégal qui développent des activités et ces entreprises ont une certaine responsabilité sociétale et elles doivent contribuer à la santé. Quand ces entreprises élaborent leurs politiques de développement ou leurs business plan, il faut intégrer la dimension santé”, a expliqué le ministre.

”Une société minière va polluer donc elle doit intégrer la dimension santé pour atténuer les impacts sur la santé et investir sur du matériel médical, ou des infrastructures pour que les populations puissent se soigner”, a souligné Ibrahima Sy.

SKS/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TABASKI-SERMON / Tivaouane : Serigne Babacar Sy Abdou Aziz Dabakh dénonce le massacre du peuple palestinien

Tivaouane, 17 juin (APS) – Le marabout Serigne Babacar Sy Abdou Aziz Dabakh a dénoncé lund…