Dakar, 15 juin (APS) – Les pillages survenus du 1er au 3 juin n’entraînent pas pour le moment des ‘’difficultés majeures’’ dans l’approvisionnement des marchés en marchandises et les prix en vigueur, a assuré jeudi le gouvernement, promettant, concernant la Tabaski, de veiller à ‘’une correcte répartition des moutons entre les marchés’’.

‘’Cette fois-ci, on note que les multinationales ne sont pas les plus affectées mais des commerces tenus par des Sénégalais […] On peut bien avoir peur qu’il y ait une inflation. Mais pour le moment, nous n’avons pas noté de difficultés majeures dans l’approvisionnement du marché et les prix’’, a déclaré le ministre du Commerce et porte-parole du gouvernement, Abdou Karim Fofana.

Il prenait part à une conférence de presse du gouvernement, aux côtés du Premier ministre, Amadou Ba, des ministres de la Justice et de l’Intérieur, Ismaïla Madior Fall et Antoine Diome, et de leur collègue chargé des Forces armées, Sidiki Kaba.

‘’J’en profite pour lancer un appel à nos concitoyens de Ngomène (région de Thiès), qui ont un gros stock d’oignon. Mais on note que de jour en jour le prix augmente […] Si ça continue, nous ouvrirons le marché à l’importation pour le réguler et mettre fin à cette inflation artificielle’’, a prévenu M. Fofana.

Selon lui, en un mois, le prix de l’oignon est passé de 300 à 500 francs CFA.

‘’A l’approche de la Tabaski, il y a souvent une [hausse des prix] puisque la demande est très forte […] L’objectif du gouvernement est de veiller à ce que les prix soient stables et que le marché soit correctement approvisionné’’, a dit le Premier ministre.

S’agissant des moutons, ‘’le marché est excédentaire mais il y a un déficit à Dakar. Globalement, jusqu’à hier, le marché était excédentaire’’, a assuré le chef gouvernement.

Amadou Ba, également ministre de l’Elevage, affirme que ‘’jusqu’à hier, le marché était excédentaire de quelque 30.000 moutons’’.

‘’Il y a un gap à Dakar, qui s’explique par la situation que nous avons vécue’’, a-t-il poursuivi en faisant allusion aux violentes manifestations survenues du 1er au 3 juin.

‘’Les éleveurs […] ont une stratégie commerciale consistant à ne venir à Dakar qu’au dernier moment, a-t-il souigné. Depuis le week-end dernier, au moins 4.000 moutons entrent à Dakar tous les jours […] Au ministère de l’Elevage, nous travaillons à une correcte répartition des moutons sur le marché.’’

A Dakar, les ménages auront besoin de quelque 390.000 à 300.000 moutons pour fêter la Tabaski, selon le Premier ministre.

‘’La situation devrait se normaliser (…) Je pense que le compte sera bon’’, espère-t-il.

SMD/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL-RESULTATS / Coupe du Sénégal : Jeanne d’Arc, Dial Diop, Férus Foot et Mbour PC en quarts de finale

    Dakar, 23 mai (APS) – Jeanne d’Arc de Dakar, Dial Diop, Férus Fo…