Dakar, 9 fév (APS) – L’avocat et universitaire français, Robert Badinter, considéré comme l’artisan de l’abolition de la peine de mort en France est décédée, dans la nuit de jeudi, à vendredi à Paris, à l’âge de 95 ans, ont rapporté plusieurs médias de l’Hexagone.

Professeur de droit privé, Robert Badinter s’était notamment fait connaître pour son combat contre la peine de mort, abolie en France en 1981.

Il a été successivement garde des Sceaux (1981-986), président du Conseil constitutionnel français (1986-1995) et sénateur des Hauts-de-Seine de 1995 à 2011.

”Avocat, garde des Sceaux, homme de l’abolition de la peine de mort, Robert Badinter ne cessa jamais de plaider pour les Lumières. Il était une figure du siècle, une conscience républicaine, l’esprit français”, a écrit le président français Emmanuel Macron sur le réseau social X, à l’annonce de son décès.

”La France a perdu un grand homme, un très grand avocat, un très grand garde des Sceaux”, a-t-il dit dans des propos rapportés par des médias français.

Emmanuel Macron a également annoncé qu’un hommage national sera rendu à l’ancien membre du Parti socialiste.

Robert Badinter s’était aussi illustré dans la vie politique sénégalaise en étant en mai 1963, l’avocat de l’ancien ministre de l’Intérieur, Valdiodio Ndiaye et quatre autres ministres poursuivis pour attentat à la sureté de l’Etat après les évènements de décembre 1962 opposant Léopold Sédar Senghor à l’ancien président du Conseil Mamadou Dia.

AKS/SMD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SPORT-SOCIAL / Richard-Toll: d’anciens sportifs offrent des kits alimentaires à des familles démunies

Richard-Toll, 4 mars ( APS) – Une association d’anciens sportifs dénommée R…