Koutal (Kaolack) – Le ministre des Forces armées, Sidiki Kaba, a présidé, vendredi, à Kawil, une localité située à Koutal (Kaolack, centre), la cérémonie officielle de sortie des stagiaires de la quarante-unième promotion de l’École nationale des sous-officiers d’active (ENSOA), a constaté l’APS.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du général de corps d’armées, le général Mbaye Cissé, chef d’état-major des Armées sénégalaises, du vice-amiral Oumar Wade, chef d’état-major particulier du président de la République, du gouverneur de la région de Kaolack, Ousmane Kâne, entre autres personnalités militaires, paramilitaires, politiques, religieuses et coutumières.

Cette promotion, qui a intégré l’ENSOA le 18 octobre 2021, avec quatre-vingt-douze stagiaires dont douze filles, est issue du concours professionnel avec quatre-vingt-deux élèves sous-officiers dont soixante-douze Sénégalais et dix stagiaires issus de pays amis que sont le Mali, le Togo, le Cameroun, la Gambie, la Guinée-Bissau avec chacun deux éléments.

Dans ces effectifs figurent six personnels féminins, dont deux issues du Mali et qui ont « pleinement » pris part à l’ensemble des activités de formation, a expliqué le lieutenant-colonel Abdoulaye Cissé, commandant de l’ENSOA, selon qui, la montée en puissance de cette école s’est poursuivie « inlassablement » grâce à la volonté des autorités politiques et militaires.

« Dans quelques heures, ces ressources précieuses seront mises à la disposition des Armées pour entamer une nouvelle carrière de sous-officiers, catégorie de militaires communément décrite comme la +cheville ouvrière des Armées+. Les structures d’accueil leur assureront le complément de la formation ou de spécialisation nécessaire à leur plein épanouissement dans la famille militaire », a-t-il indiqué.

L’officier supérieur a invité les nouveaux sortants de son école à garder à l’esprit que la discipline, qui demeure la « force principale » des Armées, devrait constituer « un des piliers » de leur action, pour mener leurs hommes sur le chemin du devoir.

 

Selon le ministre des Forces armées, l’ENSOA a fini de conforter l’image d’un « creuset d’excellence », « où se forgent les âmes et les cœurs de nos jeunes cadres sous-officiers ».

Depuis sa création en 1971, rappelle-t-il, l’ENSOA a formé et mis à la disposition des Armées sénégalaises et celles de plusieurs autres pays africains, « plus de deux mille sous-officiers émérites ».

« Ce bilan, à lui seul, constitue un indicateur de performance et un réel motif de satisfaction », a-t-il dit, avant de rendre hommage « à la hiérarchie militaire, mais aussi aux membres de l’encadrement et à tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué aux efforts de formation des sous-officiers et de leur préparation à leurs futures responsabilités ».

Sidiki Kaba a recommandé aux nouveaux sous-officiers de s’inspirer de leur « illustre parrain, le sergent-chef El Hadji Boubacar BA de la 30ᵉ promotion de l’ENSOA, mort au combat le 24 janvier 2022 à Kappa, en Gambie.

 »Sergents issus de la 41ᵉ promotion de l’ENSOA, je suis d’autant plus fier de vous, que je partage sans réserve les valeurs cardinales évoquées par votre commandant d’école et qui ont pour noms : courage, esprit de camaraderie et amour du sacrifice », a fait valoir M. Kaba.

ADE/ASG/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches
Comments are closed.

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-AERONAUTIQUE / Une conférence de presse de Limak AIBD Summa, lundi 2 octobre

Dakar, 23 sept (APS) – Limak AIBD Summa, le gestionnaire de l’aéroport international…