Dakar, 27 juil (APS) – Le gouvernement sénégalais a validé, jeudi, une nouvelle stratégie nationale de lutte contre la migration irrégulière, dans un contexte de recrudescence des départs en direction des Iles Canaries avec leurs lots de morts.

Cette stratégie comprend cinq axes principaux dont la finalité est de réduire drastiquement ces départs irréguliers à l’horizon 2033.

”Nous sommes réunis ici pour marquer la validation politique de la stratégie nationale de lutte contre la migration irrégulière (SNLMI). Le document de la stratégie nationale de lutte contre la migration irrégulière décline cinq axes qui visent à réduire drastiquement la migration irrégulière à l’horizon 2033”, a déclaré le Premier ministre, Amadou Ba, en présidant la rencontre.

Il était en compagnie de membres de son gouvernement dont Moussa Bocar Thiam, ministre de la Communication, Oulimata Sarr, ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Papa Sagna Mbaye, ministre des Pêches et de l’Economie maritime, Pape Malick Ndour, ministre de la Jeunesse, d’Annette Seck, ministre auprès du ministre des Affaires étrangères en charge des Sénégalais de l’extérieur

Cette stratégie comprend, selon le ministre de l’Intérieur, ‘’cinq axes principaux.  Il s’agit de ”la prévention avec au cœur les questions d’emploi et de financement’’, ‘’la gestion des frontières et la répression qui vise surtout les trafiquants et autres convoyeurs’’, des ”mesures d’appui et de protection des migrants” et du ”retour et [de] la réinsertion des migrants irréguliers”, a-t-il précisé.

”Avec la participation active de tous les acteurs le Sénégal vient de se doter pour la première fois d’une stratégie en matière de gestion de la migration”, a salué le Premier ministre.

Il a déclaré que ‘’l’Etat compte intensifier la sensibilisation des populations sur l’étendue du territoire, renforcer les mesures de contrôle et de surveillance des frontières terrestres, maritimes et aériennes par la dotation d’équipements conséquents aux Forces de défense et de sécurité, et de structures complémentaires’’.

Il a annoncé que l’Etat va également ‘’améliorer et mettre en application notre arsenal juridique, soutenir les migrants et offrir des opportunités palliatives à la migration irrégulière notamment dans le domaine de l’emploi et du financement des jeunes et des femmes’’.

Selon M. Ba, ‘’la lutte contre la migration irrégulière est un effort collectif de tous les acteurs de la société’’. ‘’En travaillant ensemble, nous pouvons créer un environnement propice au développement, à la stabilité et à la prospérité pour ainsi dissuader les jeunes de risquer leur vie dans des migrations irrégulières’’, a-t-il dit.

Pour lui, ‘’l’émigration irrégulière est un phénomène dramatique qui appelle à notre compassion et à notre détermination collective à agir’’.

Il estime que ‘’derrière chaque migrant irrégulier, se cache un récit humain, des rêves, des espoirs et des sacrifices, des personnes qui risquent leur vie pour franchir des frontière (…)’’

Amadou Ba rappelle que ‘’les Etats ont un rôle dans cette lutte’’. C’est pourquoi, explique-t-il, ‘’l’Etat du Sénégal a élaboré des politiques publiques qui promeuvent le développement économique, social et éducatif’’.

‘’En effet, les programmes d’employabilité et d’emploi des jeunes dont le programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socioéconomique des jeunes (Xéyu ndawi yi), la formation professionnel et l’apprentissage, les politiques d’équité territoriales et sociales constituent une illustration de l’engagement de l’Etat à annihiler la migration irrégulière’’, a-t-il apprécié.

Selon lui, ‘’le gouvernement mène des campagnes de sensibilisation pour informer les jeunes sur les dangers de la migration clandestine et promouvoir les voies légales et sécurisées des migrations’’.

Dans la même optique, poursuit-il, ‘’le gouvernement s’attaque fermement à l’exploitation des migrants par des réseaux criminels en veillant à l’application strict des lois et en protégeant les droits fondamentaux des migrants (…)’’.

‘’Le Sénégal, relève-t-il, a renforcé sa coopération avec les autres pays pour échanger des informations et les meilleures pratiques…’’

CS/OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TABASKI-ASSAINISSEMENT / Tabaski : la SONAGED décuple ses moyens pour le nettoiement à Thiès, Mbour et Tivaouane

Thiès, 18 juin (APS) – La Société nationale de gestion des déchets (SONAGED) a décup…