De l’envoyé spécial de l’APS, Abdoulaye Badji

Dubaï, 11 déc (APS) – Le Sénégal a pris l’option de rejoindre le nouveau partenariat mondial pour l’alimentation et une transformation durable de l’agriculture (FAST), une initiative officiellement lancée lundi à Dubaï, en marge de la 28e Conférence des Nations unies sur le climat, a appris l’envoyé spécial de l’APS.

“Le Sénégal se réjouit de rejoindre le partenariat FAST. Je souhaite plein succès à ce nouveau cadre mondial visant à améliorer la mobilisation des financements”, a dit le ministre sénégalais de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique, Alioune Ndoye, lors du lancement de cette initiative pour l’alimentation et une transformation durable de l’agriculture.

“Le renforcement de la coopération internationale, à travers des partenariats et des mécanismes de financement innovants, est plus que jamais nécessaire pour une transformation des systèmes agro-alimentaires”, a-t-il soutenu.

Alioune Ndoye a rappelé que “la vulnérabilité des systèmes de production alimentaire aux effets multiples des changements climatiques ne cesse d’amenuiser la capacité de nombreux pays à assurer la sécurité alimentaire et à éradiquer l’extrême pauvreté et la faim”.

La directrice générale adjointe de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Maria Héléna Sémédo, et le directeur de la Division transparence du secrétariat de la Convention climat, Donald Cooper, ont pris part au lancement de cette initiative.

AB/MTN/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-MINES / Conflits miniers à Kanel : la SOMIVA invitée à améliorer sa communication avec les populations

Matam, 4 mars (APS) – Le gouverneur de Matam (nord), Mouhamadou Moctar Watt, a invit…