Dakar, 29 fév (APS) – Trois cent soixante-dix-sept travailleurs membres de l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (UNSAS) ont bénéficié d’une formation en droit du travail, dialogue social, sécurité et santé entre 2020 et 2021, dans le cadre d’une convention signée avec le Fonds de financement de la formation professionnelle et technique (3FPT), a-t-on appris jeudi de la directrice générale de cette dernière structure.

“L’UNSAS a signé une convention avec le 3FPT en 2019. En 2020 et 2021, a déclaré Sophie Diallo, la directrice générale du 3FPT, 377 membres de l’UNSAS ont bénéficié d’une formation et d’un accompagnement pour un budget global de 119.330.720 francs CFA, mais il nous faut continuer à pérenniser cette collaboration.”

Elle s’exprimait lors d’un atelier consacré aux nouvelles orientations du plan stratégique de développement 2024-2028 du 3FPT, qui fait l’objet d’un partenariat avec l’UNSAS.

Le but visé est d’avoir ‘’une vision commune de la logique d’intervention’’ du 3FPT, ce qui passe par une connaissance de ses procédures, un partage des orientations et des projets du 3FPT, ‘’afin de recueillir les attentes de l’UNSAS vis-à-vis du 3FPT’’, et de ‘’jeter les bases d’un partenariat durable et fécond’’, a expliqué Mme Diallo.

‘’Quand on a des partenaires stratégiques, il est essentiel de temps en temps de s’assoir et de faire le point’’, a-t-elle souligné, invitant les leaders syndicaux et les membres de l’UNSAS à ‘’tirer profit’’ des présentations et des interventions de l’atelier, pour ‘’mieux s’outiller et s’informer’’ des conditions et des procédures de financement de la formation professionnelle.

L’UNSAS est ‘’membre de fait’’ du conseil d’administration du 3FPT, au même titre que le Conseil national du patronat, la Confédération nationale des employeurs du Sénégal et la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal, a signalé Sophie Diallo.

Le 3FPT, créé en 2014, fête cette année son 10e anniversaire, une occasion saisie par sa directrice générale pour revenir sur les réalisations et les défis du Fonds de financement de la formation professionnelle et technique.

‘’Dix ans après, on est là et on présente notre plan stratégique 2024-2028, avec l’ambition d’aller à 1 million de talents à l’horizon 2028, à savoir 650.000 dans les personnels d’entreprise et 350.00 jeunes’’, a expliqué Sophie Diallo.

‘’Nous voulons améliorer notre façon de faire, mais aussi accompagner la formation innovante au regard des enjeux qui se présentent au Sénégal, comme l’exploitation du pétrole et du gaz, la construction du port de Ndayane et les Jeux olympiques de la jeunesse qui se préparent’’, a-t-elle dit.

En dix ans, le 3FPT a investi ‘’près de 90 milliards’’ de francs CFA pour 392.000 bénéficiaires et plus de 85.000 jeunes, selon sa directrice générale.

‘’Nous avons cheminé ensemble depuis 2019, à travers une convention de partenariat qui nous a valu des résultats très satisfaisants en termes d’augmentation des qualifications des travailleurs, mais également en termes d’augmentation de la productivité dans les entreprises et de stabilité sociale’’, a souligné Pape Birama Diallo, le secrétaire général adjoint de l’UNSAS.

Au terme des sessions de formation dont ont bénéficié les membres de l’UNSAS, cette centrale syndicale a obtenu des acquis en matière de législation du travail, de dialogue social et de renforcement des capacités des membres à prévenir les risques en matière de sécurité et de santé au travail, selon M. Diallo.

‘’C’est vrai que dans les centrales syndicales, la mission principale est de revendiquer, mais […] la formation des membres et l’acquisition de nouvelles compétences’’ doivent également être prises en compte par les syndicats, a dit le secrétaire général adjoint de l’UNSAS.

De ce point de vue, la centrale syndicale qu’il dirige a ‘’des attentes fortes en termes de formation professionnelle et syndicale, pour assurer la relève’’.

MFD/BK/ESF 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COMMERCE / Matam : plaidoyer pour le renforcement du personnel de contrôle des prix

Matam, 16 avr (APS) – Amadou Kébé Sakho, agent d’exécution au service régional du co…