Kaolack, 20 avr (APS) – Le Khalife général de la Fayda Tidianya, Cheikh Mouhamadoul Mahi Ibrahima Niass, invite les protagonistes du conflit au Soudan à s’asseoir autour d’une table pour mettre fin aux hostilités.

Des combats opposent depuis quelques jours l’armée régulière aux paramilitaires des Forces de soutien rapide (FSR). Des centaines de civils ont été tués dans les combats.

Réagissant à cette escalade de violence dans un communiqué, Cheikh Mouhamadoul Mahi Ibrahima Niass a indiqué qu’elle survient ‘’en ce mois sacré [de ramadan] durant lequel les fidèles musulmans sont rétribués davantage pour les bonnes œuvres accomplies’’.

 

‘’Chers frères, nous voudrions d’abord implorer Allah le Tout-Puissant afin qu’il puisse sauver la République du Soudan de cette grave crise politique, préserver le Peuple soudanais contre toute sorte de malheur et inspirer à ses dirigeants et hommes politiques le bon sens’’, a-t-il écrit dans cet texte parvenu mercredi à l’APS.

 

‘’Allah le Tout-Puissant nous dit dans le Saint Coran : +Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Allah et à Son Messager, si vous êtes croyants+. Il dit aussi : +Les croyants ne sont que des frères. Etablissez la concorde entre vos frères, et craignez Allah, afin qu’on vous fasse miséricorde+. Le Messager d’Allah dit : +Le fils d’Adam ne saurait accomplir une action aussi louable que la prière, établir la concorde et faire preuve d’un bon comportement+’’, a rappelé Cheikh Mouhamadoul Mahi Ibrahima Niass.

 

Il a souligné que ‘’dans le souci de préserver et de poursuivre les efforts considérables que nous avons récemment consentis au Soudan en termes de réconciliation’’, la Fayda Tidianya lance, ‘’de toute urgence, un appel particulier à l’endroit des différents protagonistes de la crise soudanaise’’.

 

Le Khalife général de Médina Baye invite les différents protagonistes à se repentir envers Allah le Tout-Puissant et à mettre fin ‘’immédiatement et sans condition’’ à cette ‘’vaine guerre’’ qui ne saurait plaire au Créateur.

 

‘’Nous invitons tous les acteurs de la crise [à] bien vouloir s’asseoir sérieusement autour de la table de négociation avec la volonté sincère d’aboutir à un règlement pacifique en s’inspirant des étapes constructives déjà franchies au cours de la période de transition’’, a-t-il lancé.

 

Il estime que chacun doit se donner la peine de consentir l’effort nécessaire dans la perspective de parvenir à un consensus et à une compréhension mutuelle au profit de l’intérêt général de la nation soudanaise, de la stabilité et du développement de la République du Soudan.

 

‘’En ces moments difficiles, nous tenons à dire que toute tendance allant dans le sens de poursuivre les hostilités et, par conséquent, conduisant à l’effusion de sang est de facto vouée à l’échec aussi bien dans ce bas monde qu’à l’au-delà’’, a déclaré Cheikh Mouhamadoul Mahi Ibrahima Niass.

 

 

Il invite le président de la République du Sénégal, Macky Sall, à s’impliquer et à œuvrer davantage pour la stabilité et la paix au Soudan. ‘’Nous invitons également l’Union africaine et la CEDEAO à intervenir immédiatement dans le but de résoudre cette crise dévastatrice’’, a-t-il encore lancé.

 

‘’Nous demandons à toutes les organisations islamiques, en particulier la Ligue islamique mondiale, à faire immédiatement preuve de leadership afin d’assurer l’unité et la concorde au sein de la communauté musulmane en invitant ainsi toutes les parties prenantes au conflit à plus de retenue et de calme et à œuvrer pour le retour définitif de la paix dans le respect notamment de la sacralité de ce mois béni’’, a-t-il poursuivi.

 

‘’Nous continuerons, ensemble, avec bien entendu les autorités concernées, à suivre de très près l’évolution de la situation, tout en continuant à formuler des prières. En plus, nous allons exhorter les fidèles disciples dans nos différentes +Zaawiya+ à travers le monde à tenir des séances de récital du Saint Coran afin d’implorer Allah le Tout-Puissant pour que la République du Soudan puisse sortir de cette crise le plus tôt possible’’, a-t-il terminé.

ADE/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans International

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-DIPLOMATIE / Mali : “préoccupée” par le gel des activités des partis politiques, l’UA prône l’achèvement du processus de transition

Dakar, 13 avr (APS) – L’Union africaine (UA), par la voix du président de sa Commission, M…