Dakar, 24 avr (APS) – L’Agence de réglementation pharmaceutique (ARP) peut compter désormais sur cinq nouveaux pharmaciens inspecteurs dans le cadre notamment de l’assainissement du marché de médicaments, a appris l’APS mercredi du directeur de l’inspection pharmaceutique, Madické Diagne.

‘’Cinq pharmaciens inspecteurs ont prêté serment ce jour devant le tribunal de grande instance de Dakar. Il faut que les populations sachent que la lutte contre le marché illicite du médicament va être renforcé’’, a déclaré le directeur de l’inspection pharmaceutique, Madické Diagne, mercredi, lors d’un point de presse au siège de l’ARP, à Dakar.

Il a rappelé que l’inspection pharmaceutique est l’une des neuf fonctions réglementaires mises en œuvre par l’ARP.

‘’Cette fonction est particulière parce qu’elle s’exerce durant tout le processus du médicament. Cela commence depuis les essais cliniques mais aussi lors de l’autorisation de mise sur le marché et même après lorsque le produit est disponible sur le marché, à travers l’inspection de pharmacovigilance et la surveillance du marché’’, a expliqué M. Diagne.

Le directeur de l’inspection pharmaceutique estime que c’est une fonction qui est extrêmement ‘’importante’’, rappelant que l’objectif est d’’’avoir des médicaments de qualité efficaces’’.

Agir en amont

‘’Pour s’en assurer, il faut qu’on agisse en amont avant que le produit ne soit sur le marché mais également à la suite de la mise sur le marché’’, a estimé Madické Diagne.

Il a signalé qu’à la faveur de la nouvelle loi pharmaceutique de 2023, ‘’les pouvoirs et prérogatives des pharmaciens inspecteurs ont été renforcés, les amenant à être assimilés à des agents de police judiciaire’’.

Ils disposent à cet effet de ‘’pouvoirs de saisie, de rédaction, de transmission de procès-verbaux signalant des infractions qui ont été constatées au procureur de la République’’, a-t-il précisé.

‘’Ce sont des pouvoirs qui sont très forts. Maintenant, le législateur, pour contrebalancer ces pouvoirs, leur assigne des obligations’’, a-t-il signalé.

Avec cette prestation de serment, dit-il, ces inspecteurs sont désormais reconnus comme étant des agents de l’autorité légale. Toutefois, ils ‘’seront aussi obligés de se soumettre à certaines obligations, comme respecter scrupuleusement les lois et règlements en vigueur, mais aussi exercer en toute intégrité, impartialité, neutralité’’.

Il soutient que ‘’la difficulté va résider dans l’équilibre consistant à faire respecter la loi tout en respectant les droits des pharmaciens d’officine et d’entreprise’’.

‘’C’est un jour solennel qui vient renforcer le dispositif qui a déjà été mis en place (…) l’ambition de l’ARP, c’est d’être dans toutes les régions du Sénégal’’, a rappelé M. Diagne.

Il considère qu’‘’il est de notre devoir de former des inspecteurs afin de les rendre disponibles dans toutes les régions du pays’’.

Il invite les acteurs du médicament à s’imprégner de la loi compte tenu des sanctions que celle-ci prévoit.

‘’Il y a au niveau de la loi des sanctions qui sont prévues et j’invite les acteurs qui s’activent autour du médicament à prendre connaissance de cette loi, de voir quelles sont les sanctions qui sont prévues en cas d’infraction et autres’’, a lancé Madické Diagne.

NSS/ASG/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-PORTRAIT / Mame Cheikh Anta Mbacké, guide spirituel et acteur de développement

Par Abibou Ndiaye Mbacké, 28 mai (APS) – La communauté mouride célèbre, ce mardi, le…