Dakar, 7 juil (APS) – La finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 23 ans opposera, samedi, au stade Prince Moulay Abdellah de Rabat, le Maroc et l’Egypte, deux équipes motivées et aux parcours remarquables pour une rencontre considérée comme historique.

 En quête d’un premier sacre continental dans la catégorie, le Maroc est sorti premier de la poule A avec trois victoires (neuf points). Les Lions de l’Atlas ont inscrit 11 buts et en ont encaissé cinq. Ils ont éliminé le Mali en demi-finale aux tirs au but, 4-3, après un match nul, 2-2.

 “Ce match contre l’Egypte est l’occasion d’écrire l’histoire. A travers cette finale, nous voulons aussi démontrer que l’avenir du football marocain est prometteur”, a déclaré l’entraîneur des Lions de l’Atlas, Issame Charai, lors de la conférence de presse d’avant-match, vendredi.

 Il a indiqué que son équipe s’attend à jouer un match difficile contre des Egyptiens qui n’ont pas encore encaissé de but dans ce tournoi.  ‘’La victoire ne viendra pas facilement, mais mon équipe est parfaitement préparée pour relever le défi, car rien ne nous sera remis sur un plateau d’argent’’, a-t-il dit.

Il a insisté sur la nécessité pour ses joueurs ‘’de rester calmes et concentrés’’. “Nous ne pouvons nous permettre aucune erreur. Nos joueurs doivent garder leur sang-froid et avoir confiance en leurs capacités”, a-t-il souligné.

 Les Pharaons déterminés à conserver leur titre

 Tenants du titre, les Pharaons d’Egypte ‘’sont motivés à conserver leur titre’’, assure leur entraîneur Mario Rogerio Micale.

 Auteure d’un bon parcours, l’Egypte est la seule équipe à n’avoir pas encaissé de but depuis le début du tournoi. Elle a inscrit quatre buts en quatre matchs. L’Egypte est sortie première de la poule B avec sept points.

 Selon M. Micale, médaillé d’or olympique avec le Brésil en 2016, ’’ ces types de matchs envoient des frissons dans le dos. L’entraîneur n’a pas besoin de faire de longs discours car notre motivation est déjà au plus haut’’.

 ‘’Même si le stade sera contre nous, c’est dans ces situations complexes que se forgent les victoires les plus glorieuses. Il est important de gérer les émotions et de rester concentrés face à une atmosphère électrisante’’, a déclaré l’entraîneur de l’Egypte depuis août 2022.

Toutefois, il a reconnu que les Lions de l’Atlas ‘’possèdent des attaquants redoutables qui sont mortels devant le but’’. ‘’Je crois sincèrement que nous serons confrontés à une approche tactique que nous n’avons pas encore rencontrée dans ce tournoi”, a-t-il prévenu.

 Les deux équipes sont qualifiées pour les Jeux olympiques de Paris 2024. Elles sont rejointes par le Mali vainqueur du match de la troisième place, vendredi , aux dépens de la Guinée.

SK/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE-GOUVERNEMENT / Bassirou Diomaye Faye préconise un conseil interministériel sur le secteur de hydraulique

Dakar, 17 avr (APS) – Le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a demand…