De l’envoyée spéciale de l’APS : Seynabou Kâ

Yamoussoukro, 27 jan (APS) – Des centaines de supporters sénégalais et ivoiriens ont effectué, samedi, dans les rues de Yamoussoukro, une marche de fraternité pour ”rappeler et raffermir” les liens d’amitié entre les deux peuples, lesquelles relations transcendent tous les enjeux autour du match devant opposer, lundi, l’équipe nationale de football du Sénégal et celle de la Côte d’Ivoire en match comptant pour les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations.

La rencontre est prévue, lundi, à 20 heures, au stade Charles-Konan Banny de Yamoussoukro, une des villes ivoiriennes qui abritent la compétition.

Vêtus des maillots de l’équipe de la Côte d’Ivoire pour la plupart, les marcheurs composés d’hommes et de femmes, de célébrités et d’anonymes de tous les âges, ont pris leur départ au niveau du siège de la Fondation Felix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix.

”S’amuser dans la convivialité et la fraternité”

Habillée avec un T-shirt de couleur orange, casquette de la même couleur, une vieille dame se réjouit d’une ”initiative importante pour vivre dans la cohésion et la paix”.

”C’est bien de vivre dans l’unité. Je demande aux deux équipes de jouer dans le fair-play. Ce n’est qu’un jeu”, dit-elle, le visage ruisselant de sueur.

”Je suis très heureux de participer à cette marche de cohésion entre le Sénégal et la Côte d’Ivoire. Le lundi, nous allons nous amuser dans la convivialité, la fraternité. Nous sommes tous des frères depuis des années. Quel que soit le résultat, nous resterons une famille”, a rappelé le vieux Beni Kouadio Atanas, le souffle entrecoupé, après une longue distance de marche.

”Il s’agit de deux peuples frères. C’est un fair-play que la République cherche. Elle voulait que tous participent à cet évènement”, dit le retraité, en poursuivant à gestes ralentis son échauffement.

Au milieu de supporters ivoiriens, Sarah Louyah une des journalistes de la RTS venue couvrir la CAN,  trouve que c’est ”une belle initiative”, notant qu’il est ”important pour les deux peuples d’être solidaires avant, pendant et après la rencontre de lundi”.

Son compatriote, Moussa Diop a aussi salué une ”bonne initiative des autorités ivoiriennes”.

”Les deux pays entretiennent de fortes et vielles relations d’amitié. Nous allons certes nous affronter, lundi, mais il ne faudrait pas oublier que ce n’est qu’un jeu et il est important de rappeler cela pour sensibiliser les deux parties”, a poursuivi le vieux Diop.

Prenant part à la randonnée, la députée de la circonscription de Yamoussoukro, Massara Diabaté s’est aussi félicitée de cette ”belle initiative de cohésion entre les deux pays”.

”C’est un appel aux populations de Yamoussoukro pour aller accueillir avec unité et sans heurts, cette rencontre. Nous sommes des peuples frères. J’appelle tous à la solidarité, à la fraternité et à l’hospitalité pour l’unité africaine”, a insisté la parlementaire .

Secrétaire général de préfecture, Arnold Kouadio a tenu à rappeler que ”le Sénégal et la Côte d’Ivoire sont liés par des liens séculaires d’amitié et de fraternité mis en place par les présidents Léopold Sédar Senghor et Félix Houphouët-Boigny et aujourd’hui entretenues  par les chefs d’Etat,  Alassane Ouattara et Macky Sall.

SK/SMD

Dans la même rubrique
Charger plus dans CAN-2023

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-MINES / Conflits miniers à Kanel : la SOMIVA invitée à améliorer sa communication avec les populations

Matam, 4 mars (APS) – Le gouverneur de Matam (nord), Mouhamadou Moctar Watt, a invit…