Dakar, 4 mars (APS) – Une enquête a été officiellement ouverte au Burkina Faso après le massacre de plus de 170 personnes dans diverses attaques perpétrées dans trois villages du nord du pays, a annoncé un procureur burkinabé.

L’ouverture d’une telle information judiciaire a été confirmée samedi par Aly Benjamin Coulibaly, le procureur près le tribunal de grande instance de Ouahigouya dans un communiqué relayé par plusieurs médias.

Plus de 170 personnes ont été tuées et nombreuses autres blessées dans des ‘’attaques meurtrières massives’’ dans les villages de Komsilga, Nodin et Soro, dans la province du Yatenga de la région du Nord du Burkina Faso, a souligné le parquet.

Le communiqué précise que des enquêteurs ont été déployés sur les lieux du massacre depuis le 29 février pour recueillir les éléments de preuves disponibles afin d’élucider les faits. 

Les forces de défense et de sécurité (FDS) et les éléments de la police judiciaire se sont rendus dans les ‘’différents villages concernés aux fins de procéder à toutes les constatations et de recueillir tous les éléments de preuves disponibles’’, indique la source.

Les autorités burkinabè ont assuré que beaucoup parmi les auteurs présumés de cette tuerie avaient été déjà neutralisés.

FD/AKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-GOUVERNEMENT / Maïmouna Dièye s’engage à promouvoir une ‘’vraie politique familiale’’

Dakar, 12 avr (APS) – La ministre de la Famille et des Solidarités, Maïmouna Dièye, …