Kaolack, 28 avr (APS) – Le porte-parole du Cadre de concertation et de coopération des ruraux (CNCR), Sidy Bâ, a invité vendredi les pouvoirs publics à “privilégier” les exploitations familiales dans l’affectation des 100 milliards de francs CFA alloués à la campagne agricole 2023-2024.

 Jeudi, le ministre de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire, Aly Ngouille Ndiaye, a précisé que 40% de ces fonds seront destinés à l’achat d’engrais, le restant devant être réparti entre les semences, le conseil agricole et la protection des végétaux.

Il a fait cette précision au terme d’un conseil interministériel consacré à la prochaine campagne agricole.

“Avec ce fonds, je pense que l’Etat devait privilégier les exploitations familiales que nous sommes, en nous accompagnant et en nous impliquant davantage dans les commissions de distribution et de vente des intrants, surtout en nous responsabilisant”, a plaidé Sidy Bâ dans un entretien exclusif avec l’APS.

 Les plateformes agricoles comme le CNCR doivent “veiller au grain” afin que le financement soit mis entre “de bonnes mains”, a exhorté M. Bâ, qui est également le président du Cadre de concertation des producteurs de l’arachide (CCPA).

 

“Nous avons, en tant que petits producteurs, attiré l’attention sur la gestion équitable de ces fonds, mais on nous a fait comprendre que certains Sénégalais qui ont les moyens ont les mêmes droits que nous par rapport à cette subvention-là”, a-t-il fait remarquer. 

“Si les gens ne font pas attention, ça va être comme par le passé, avec certains fournisseurs d’intrants qui peuvent rendre la situation difficile” et “certaines personnes véreuses qui n’honorent pas leurs contrats et les engagements qu’ils prennent vis-à-vis de l’Etat”. 

ADE/ASG/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-TRANSPORT / El Hadji Malick Ndiaye remet les clefs de 500 taxis à gaz à 20 GIE

Thiès, 13 juin (APS) – Le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres …