Sédhiou, 30 nov (APS) – Le Projet ”Femmes et agriculture résilientes au Sénégal” (FAR) a réceptionné, jeudi, un périmètre maraîcher d’une superficie de cinq hectares au profit des 120 femmes du Groupement d’intérêt économique (GIE) ”Dimbaya kaffo” de Niandanky, un village de la commune de Diaroumé dans le département de Bounkiling, a constaté l’APS.

Le projet FAR est financé par le gouvernement canadien par l’entremise d’Affaires mondiales Canada (AMC) à hauteur de plus de 19 millions de dollars canadiens. Le coût du périmètre maraîcher est de 120 millions de francs CFA.

Il s’inscrit ”dans le cadre de la politique globale de l’Etat du Sénégal à savoir le Plan Sénégal émergent dans son volet stratégie nationale pour l’équité et l’égalité des femmes. C’est pour ces raisons que le projet a décidé d’accompagner les femmes du village de Niandanky a travers ce périmètre maraîcher pour leur autonomisation”, a expliqué son chef, El Hadji Diop.

S’exprimant en marge de la cérémonie de réception du périmètre maraîcher de Niandanky, M. Diop a rappelé l’importance de soutenir les initiatives des femmes du monde rural pour leur participation au développement socio-économique.

L’objectif visé par la création de ce périmètre, a-t-il souligné, est de créer des conditions pour permettre aux femmes d’entreprendre et d’avoir des ressources économiques.

Il a rappelé qu’auparavant, les femmes du village de Niandanky puisaient l’eau de puits pour arroser leur exploitation dans des conditions pénibles.

M. Diop a rappelé que le projet FAR a aménagé cinq périmètres dans la région de Sédhiou dans les filières riz, banane, et le maraîchage pour un investissement de plus d’un milliard de francs CFA.

Selon une note remise à la presse, le périmètre maraîcher est doté, entre autres, d’une clôture, d’un forage avec un système de pompage solaire, d’un bloc technique composé de magasins, d’un local pour gardien avec toilettes, d’un local pour machine, d’un abri servant de lieu de formation, de réunion, d’air de repos et de garderie d’enfants des productrices et en fin d’un aménagement avec un système d’irrigation goutte à goutte et Californien amélioré.

Une borne fontaine alimentée par le forage du périmètre est installée aussi dans le village pour permettre aux 57 ménages d’avoir accès à une eau de qualité.

Le sous préfet de Diaroumbé, Ousmane Ngom, a pour sa part magnifié cet investissement qui selon lui entre en droite ligne de la vocation de l’Etat à accompagner les organisations de femmes pour leur autonomisation.

Il a salué le dynamisme et l’engagement des femmes du GIE Dimbaya kaffo de Niandanky qui ont fait preuve de résilience, fruit de cet important investissement du bailleur. L’autorité administrative a rappelé que le GIE a démarré l’exploitation sur un hectare.

M. Ngom a invité les collectivités territoriales à prendre en compte dans leur ligne budgétaire les organisations de femmes productrices tout en facilitant leur accès à la terre.

MS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-NECROLOGIE / Décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey

Bambey, 27 fév (APS) – Le président des communicateurs traditionnels de Bambey (cent…