Bissine (Ziguinchor), 28 oct (APS) – Le village de Bissine, situé dans la commune d’Adéane, dans le département de Ziguinchor (Sud), ‘’symbolise’’ le retour de la paix en Casamance, a affirmé, vendredi, la ministre de l’Economie sociale et solidaire, Victorine Ndeye.

“Bissine matérialise ce que le président de la République a fait pour la paix en Casamance. Ce village symbolise la paix”, a-t-elle déclaré.

Victorine Ndèye s’exprimait en marge d’une visite de terrain qu’elle a effectuée auprès des femmes de Bissine, village qui avait durement subi les conséquences du conflit lié à la rébellion du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).

Aujourd’hui, après plusieurs années d’accalmie, la localité commence à retrouver ses marques, se félicite la ministre.

Elle a entamé mercredi une tournée de quatre jours dans la région de Ziguinchor, un déplacement rythmé par des remises de financements pour le compte du Fonds national de la microfinance (FONAMIF), un programme visant à promouvoir l’autonomisation des acteurs de développement.

“Il fut un temps où personne n’était à Bissine. Quand je parle du bilan du président de la République en Casamance, c’est d’abord le retour à la paix”, a fait valoir la ministre de l’Economie sociale et solidaire, listant les infrastructures réalisées par l’État du Sénégal à Bissine pour accompagner le retour des populations.

“Nous allons accompagner les femmes de Bissine dans les petites initiatives de développement avec des fonds revolving. Pour le bloc maraîcher, c’est le problème de sécurisation du périmètre, c’est le problème de l’eau. Mais, je vous dis que le bloc maraîcher sera réhabilité de bout en bout”, a promis Victorine Ndeye.

Elle s’est aussi engagée à accompagner les femmes de Bissine à ”avoir très rapidement une unité de transformation”.

“Le chef de l’Etat, Macky Sall, nous a permis de récupérer notre dignité. Il nous a donné l’envie d’avoir la joie de vivre en nous redonnant notre village qui était presque rayé de la carte nationale du Sénégal”, a indiqué un des représentants du village, Arona Sagna.

Il a ainsi demandé plus d’accompagnement de la part de l’Etat afin, dit-il, de permettre à tous les fils de Bissine de rentrer au bercail.

“Nous sommes très en retard, nos femmes sont très en retard. Je vous demande d’aider les femmes de Bissine”, a-t-il insisté.

Les habitants du village avaient été poussés à se déplacer un soir d’octobre 1992 à cause du conflit en Casamance, qui a éclaté en 1982 et a fait plusieurs milliers de victimes.

Entre 1990 et 2005, la région naturelle de Casamance a été secouée par des affrontements opposant le Mouvement des forces démocratiques de Casamance et l’armée  sénégalaise.

Des partenaires et des organisations non gouvernementales ont décidé de prêter leur concours au gouvernement du Sénégal dans ses efforts visant le retour, dans leurs villages, des populations déplacées par le conflit en Casamance.

Ainsi, pour faciliter ce retour et améliorer les conditions de vie des populations de Bissine, le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (Puma) a octroyé à des chefs de ménage du ciment, des tôles et des lattes de rônier. Il y a également construit une école et un poste de santé.

Selon Arona Sagna, les femmes de Bissine ont bénéficié de formations en transformation des fruits et légumes et savonnerie.

“Notre village fait plus de 3.000 habitants. Aujourd’hui, nous sommes à 300 habitants. Les gens hésitent parce qu’ils n’ont pas encore confiance par rapport à leurs économies”, explique-t-il, saluant le travail des forces de défense et de sécurité à Bissine.

Arona Sagna a également plaidé pour une route bitumée, l’approvisionnement en eau et l’électrification de son village.

Victorine Ndèye, accompagnée des autorités administratives et de responsables de son ministère, avait auparavant rendu visite aux femmes de la commune d’Adéane. Elle a promis à ces dernières de les accompagner et de leur remettre ce samedi des financements, afin qu’elles ‘’puissent booster leurs revenus’’.

A l’occasion de sa tournée, la ministre de la Microfinance est aussi allée à la rencontre des femmes et jeunes de Niabina, d’Agnack, de Boutoupa-Camaracounda et de Yabone, des localités situées dans l’arrondissement de Niaguis, dans le département de Ziguinchor.

MNF/ADL/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL / Sidath Sarr, nouvel entraineur de Teungueth FC

Dakar, 20 juin (APS) – Le technicien Sidath Sarr a été nommé entraîneur de Teungueth FC po…