Kaolack, 2 avr (APS) – Bassirou Diomaye Faye a été élu président de la République du Sénégal par la volonté de Dieu et grâce à l’engagement ‘’sans faille’’ des populations, a affirmé, lundi, le porte-parole du Khalife général de Léona Niassène (Kaolack, centre), Cheikh Ahmed Babacar Niass.

‘’Si la majorité des Sénégalais se réjouissent aujourd’hui du changement de régime, c’est parce que Dieu l’a voulu et l’engagement sans faille des Sénégalais a fait le reste. Dieu avait déjà prévu que le Sénégal allait changer de régime à telle période, mais que la volonté du peuple sénégalais allait se manifester pour y arriver dans la paix’’, a-t-il notamment déclaré.

S’exprimant au nom du khalife, Cheikh Ahmed Tidiane Khalifa Niasse, et de toute la famille Niass de Léona Niassène, à son domicile,  sis au quartier Dialègne, il a invité les nouvelles autorités sénégalaises à ne pas perdre de vue cette réalité.

‘’Nous rendons grâce par rapport à ce qui s’est passé dans notre pays et qui constitue une victoire du peuple tout entier comparable à celle du prophète Muhammad à Badr’’, a lancé Cheikh Ahmed Babacar Niass. Il a rendu un ‘’vibrant hommage’’ au président sortant, Macky Sall.

Ce dernier ainsi que son gouvernement ont fait preuve de patriotisme et d’esprit républicain, a-t-il salué. Cela a permis selon lui la bonne tenue du scrutin présidentiel, malgré les craintes qui fusaient de toutes parts, et de redonner ainsi de l’espoir à tous les Sénégalais quant à l’avenir prometteur du pays.

‘’Certaines personnes prédisaient qu’au lendemain de cette élection, le Sénégal allait se retrouver dans la violence post-électorale et que le pays serait invivable. Mais, grâce à la maturité, au patriotisme et à l’esprit républicain des citoyens, nous avons retrouvé la paix’’, s’est-il réjoui.

‘’S’il [Macky Sall] avait fait comme beaucoup d’autres chefs d’Etat africains, on en serait pas à cette situation de paix et de stabilité qui règne au Sénégal depuis la fin du processus électoral. Nous lui en remercions ainsi que le ministre de l’Intérieur [Mouhamadou Makhtar Cissé] pour la bonne organisation de cette élection’’, a souligné le chef religieux.

Il a félicité le nouveau président de la République du Sénégal, Bassirou Diakhar Faye. ‘’Quand nous avons vu ensemble les président Macky Sall et Bassirou Diomaye Faye, en compagnie d’Ousmane Sonko, ça a mis du baume au cœur, renforçant ainsi l’espoir que nous avons par rapport à l’avenir du pays’’, a poursuivi le porte-parole de Léona Niassène.

Il suggère de ne pas ‘’diaboliser les bonnes relations qu’il y a entre les nouveaux dirigeants du pays et les autorités religieuses comme ce fut le cas par le passé, surtout en 1962’’. ‘’Le pouvoir politique et celui religieux ont l’obligation de travailler ensemble pour l’intérêt du pays. Les chefs religieux tout comme les autorités politiques ne sont pas des citoyens ordinaires, ce sont des citoyens spéciaux’’, a insisté Cheikh Ahmed Babacar Niass.

‘’Après avoir félicité le président Bassirou Diomaye Faye et Ousmane Sonko, nous leur demandons de maintenir intactes les bonnes relations avec les familles religieuses, en les prenant en compte dans leur programme de société. Parce que ce sont des régulateurs sociaux qui ont beaucoup contribué à la pacification du Sénégal’’, a-t-il rappelé.

ADE/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TOURISME / Matam : l’activité touristique plombée par plusieurs facteurs (acteur)

Matam, 19 avr (APS) – Plusieurs facteurs, dont l’avènement de la pandémie de Covid-1…