Dakar, 28 avr (APS) – La prévalence de l’hépatite B s’élève à plus de 10%, dans le bassin arachidier (centre), a indiqué le secrétaire général du cadre de concertation, de coordination et d’actions, de plaidoyer de la société civile pour la santé au Sénégal (3 Cap-Santé), Karim Diop.

‘’En ce mois d’avril, nous étions dans le bassin arachidier où la prévalence de l’hépatite B est à plus de 10%’’, a-t-il déclaré.

Le docteur Diop animait, samedi, à Dakar, un panel organisé dans le cadre de la Journée mondiale de la santé, célébrée le 7 avril dernier, sur le thème ‘’Notre santé, nos droits”. 

 ”Les dépistages menés ont montré que l’hépatite B affecte beaucoup de jeunes leur causant la cirrhose, une inflammation chronique du foie qui détruit les cellules hépatiques”, a-t-il expliqué.

‘’Malheureusement, si vous allez à Kaolack, vous verrez qu’au niveau des hospitalisations en interne, il y a beaucoup de jeunes qui présentent des cirrhoses, c’est-à-dire des cancers du foie’’, déplore le docteur Diop.

Il a plaidé pour la ‘’mise en œuvre d’un programme ardu de dépistage, de prévention et de vaccination des enfants à la naissance contre l’hépatite B’’.

Karim Diop, a annoncé qu’ une note conceptuelle sera transmise aux autorités avec des recommandations, pour apporter des solutions à ce problème de santé. ‘’L’Etat ne pourra pas tout faire, mais peut renforcer la dynamique qui est déjà développée’’, a-t-il souligné.

NSS/ABB/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Le Djilor à Ziguinchor avec 300 containers pour entamer l’évacuation de la production d’anacarde

Ziguinchor, 28 mai (APS) – Le navire le ”Djilor” a accosté lundi au port…