Bakel, 15 déc (APS) – Les prestataires de soins dans le département de Bakel et l’Agence nationale de la couverture maladie universelle (ANACMU) ont signé une convention pour la prise en charge directe des bénéficiaires de bourses sécurités familiales et des titulaires de cartes d’égalité des chances.

“L’Agence a deux volets de prise en charge. Il y a l’assistance médicale pour les gratuités (dialyse, les enfants âgés de moins 5, le plan sésame et la césarienne) et l’assurance maladie (la prise en charge des bénéficiaires de bourses sécurités familiales et titulaires de carte d’égalité des chances ). Avec la nouvelle réforme, maintenant l’agence va se positionner en assureur”, a expliqué Amadou Lamine Boye, responsable de l’unité assurance maladie du service régional de l’ANACMU de Tambacounda.

S’exprimant, jeudi, à la fin de cérémonie de signature de cette convention, il est revenu sur la procédure de prise en charge, les protocoles avec un paquet de service offert aux bénéficiaires de bourses sécurités familiales et titulaires de carte d’égalité des chances.

“Il y a les procédures administratives pour pouvoir bénéficier de la prise en charge. Le bénéficiaire doit présenter sa carte d’assuré et il doit bénéficier de bourses de sécurité familiale et être titulaire de carte d’égalité des chances. Aussi, le prestataire a des obligations mais il doit faire ce que l’on appelle les contrôles préalables”, a t-il dit, ajoutant que le bénéficiaire doit attendre après une prise en charge médicale que le paiement soit fait par l’agence.

 

La rencontre présidée par l’adjoint du préfet du département de Bakel, Jean Paul Sylvain Diatta a vu la présence des acteurs sanitaires.

Pour Modou Camara, chef de division chargé de la réglementation et du contentieux à la direction des affaires juridiques et de partenariat de l’ANCMU, ”le bénéficiaire doit aussi se munir d’une lettre de garantie pour une prise en charge dans une structure de santé”.

“La lettre de garantie n’est rien d’autre qu’un document que l’acheteur de soin met à la disposition du bénéficiaire pour qu’il puisse se faire prendre en charge. Maintenant sur la base de la lettre de garantie, le prestataire de soin facture également à l’ANCMU”, a-t-il précisé.

L’adjoint du médecin-chef du centre de santé de Bakel, Docteur Aliou Diop s’est réjoui de la signature de cette convention, invitant l’État à “aider les structures sanitaires dans le paiement des factures  car si cela tarde, elles risquent de tomber en faillite”.

AND/SKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AGRICULTURE / L’ISRA dans une dynamique de produire des semences de prébase adaptées au changement climatique

Dakar, 27 fév (APS) – L’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) est dans une dy…