Dakar, 11 juin (APS) – Le dramaturge et metteur en scène Oumar Ndao, décédé en 2014, est ”un constructeur de passerelles à tous les niveaux”, a témoigné, lundi, le secrétaire d’Etat à la Culture, aux Industries créatives et au Patrimoine historique, Bakary Sarr.

‘’Oumar, c’est un constructeur de passerelles à tous les niveaux, artistique, humaine, etc., qui avait la capacité de briser et de tenter ce que l’on peut appeler l’impossible’’, a-t-il déclaré.

Bakary Sarr intervenait lors du lancement officiel d’une série d’activités en hommage au défunt. Ces activités se tiendront entre juin et juillet.

Un film témoignage de plus de 35 minutes, intitulé ‘’Sentier et chantier d’Oumar Ndao’’, et une fresque ont été réalisés pour rendre hommage à cet homme de culture décédé il y a dix ans.

Plusieurs activités sont prévues pour commémorer sa disparition, dont un récital de Coran, des panels, des spectacles, etc.

Bakary Sarr a souligné que cet hommage permettra de prier et d’interpeller sur le ‘’grand chantier’’ ouvert par le défunt. ‘’(…) ce chantier nous permet de consulter ses œuvres inachevées et de continuer à explorer ses œuvres qui sont originales (…) ’’, a-t-il lancé.

Le président du comité d’organisation, Professeur Ibrahima Wane, a indiqué qu’il s’agit de placer Oumar dans la catégorie des figures artistiques et intellectuelles contemporaines du Sénégal.

‘’Parler d’Oumar, ce n’est pas que parler des souvenirs, mais c’est aussi parler de l’avenir. Raison pour laquelle nous donnons la parole aux jeunes créateurs, innovateurs, dont le travail est en étroite résonnance dans sa démarche’’, a-t-il ajouté.

‘’Que cet hommage soit le reflet de notre gratitude et admiration pour tout ce qu’il a accompli et pour l’impact qu’il continuera à avoir sur notre culture’’, a pour sa part déclaré l’administratrice de la place du Souvenir africain, Ndakane Gning Diouf.

Elle a souligné l’engagement de ses services à préserver la fresque réalisée en hommage à l’homme de culture.

Oumar Ndao a enseigné la littérature africaine à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) pendant une vingtaine d’années.

Dramaturge et metteur en scène, il avait fondé le groupe de théâtre ‘’Faro’’, qui a contribué au renouveau du théâtre sénégalais dans les années 1990.

Parmi les pièces les plus emblématiques de cette compagnie, figurent notamment ‘’Grand Dakar-Usine’’, dont le scénario a été co-écrit avec l’écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop, ‘’Feu rouge’’, etc.

Il a également publié, en 2011, un ouvrage intitulé ‘’Dakar, l’ineffable’’, qui se veut un récit original de la capitale sénégalaise.

 

AMN/FKS/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-STUPEFIANTS / Kolda : 108 kg de cocaïne saisis par la douane de Kalifourou

Kolda, 15 juin (APS) – La brigade commerciale des douanes de Kalifourou (sud) a sais…