Dakar, 28 fév (APS) – Le coordonnateur du Réseau citoyen pour la transparence budgétaire (RCTB), Bachir Kanouté, a souligné, mercredi, l’importance de placer les citoyens “au cœur du processus budgétaire”, afin qu’ils “puissent se l’approprier”.

“L’enjeu est que les citoyens doivent être au cœur du processus budgétaire, pour qu’ils puissent se l’approprier, car c’est en se l’appropriant qu’ils peuvent se sentir citoyens et payer les impôts, les taxes, etc.”, a-t-il déclaré, lors d’un atelier national de deux jours axé sur la transparence budgétaire.

Si la connexion n’existe pas entre le citoyen et le processus budgétaire, prévient-il, le risque demeure “grand”.

Il précise que l’enjeu de l’atelier est non seulement de partager les résultats du travail réalisé dans quatre régions, à savoir Dakar, Saint-Louis, Kédougou et Sédhiou, mais aussi d’être à l’écoute du dialogue entre les organisations de la société civile et la Direction du budget.

“Malheureusement, a-t-il déploré, le constat est que le citoyen n’est pas au cœur du processus, il n’est pas impliqué. Et il est très souvent laissé en rade à toutes les étapes du processus budgétaire, notamment son élaboration, sa mise en œuvre et son suivi”.

“Cet exercice important a démarré depuis 2022, et dès lors, le gouvernement a jugé utile de pérenniser cet exercice qui permet une prise en charge durable des besoins et préoccupations du citoyen”, a pour sa part déclaré Ibrahima Ndiaye, représentant du directeur général du budget à l’atelier.

Il a souligné que les organisations de la société civile regroupées au sein du RCTB se sont inscrites dans cette dynamique en menant plusieurs initiatives.

“A l’issue d’une concertation délocalisée, nous avons jugé qu’une moisson importante et intéressante a été faite en termes de propositions allant dans le sens de l’amélioration de la transparence budgétaire”, a-t-il rappelé.

Jean-Marc Lepain, chef du projet de l’USAID d’appui à la gestion des finances publiques, souligne que “les questions de transparence budgétaire [revêtent] une grande importance (…)” pour cette agence américaine dédiée au développement international.

Il considère que la transparence budgétaire demeure une question importante pour l’amélioration de l’image du Sénégal, car faisant l’objet de plusieurs normes internationales sur la base desquelles tous les pays sont jugés.

AMN/SBS/ASG/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-UNIVERSITES / Bourses d’études : des réponses seront trouvées bientôt, promet Abdourakhmane Diouf

Dakar, 16 avr (APS)  – Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et …